Le tartre est un fléau dentaire qui n’atteint pas que l’être humain, votre chat peut aussi en souffrir. Est-ce un danger pour lui ? Que faut-il faire si votre chat a du tartre ? Comment prévenir l’apparition du tartre chez un chat ? Voici nos conseils.

Qu’est-ce que le tartre chez le chat ?

Comme chez le chien, chez le chat le tartre est un dépôt de plaque sur les dents, qui s’est ensuite minéralisé par l’ajout des sels de calcium, du sodium, du chlore etc. présents dans la salive, et qui s’est ensuite durcit. La plaque est une fine pellicule, formée par l’association de molécules provenant de la salive et du fluide gingival et des bactéries présentes dans la cavité buccale. Elle va s’imperméabiliser au fur et à mesure par l’ajout d’une sorte de colle (matrice intercellulaire) à base d’eau et de polysaccharides. L’accumulation des bactéries à cet endroit conduit à la production d’odeurs nauséabondes.

Comment savoir si votre chat a du tartre ?

Si votre chat a du tartre, un dépôt orangé va progressivement apparaitre à la surface des dents, près de la gencive. Puis se dépôt peut devenir brun-vert ou gris, et un liseré rouge peut apparaître au niveau de la gencive. En outre, généralement l’apparition du tartre s’accompagne d’une haleine malodorante.

Que risque votre chat s’il a du tartre ?

Le tartre peut favoriser l’apparition d’une sérieuse gingivite ou de la maladie parodontale (comme chez l’être humain). Cette maladie est dangereuse pour votre chat, et doit par conséquent être traitée rapidement car elle peut mener à une destruction de l’attache de la gencive sur la mâchoire et au déchaussement des dents. Les chats peuvent également être atteints par une autre maladie, la résorption dentaire. On parle alors de lésions résorptives félines (LRF) : en effet, dans ce cas, des lésions apparaissent à la base des dents ; elles peuvent ensuite atteindre les racines dentaires et causer des fractures des dents touchées.

Quels sont les chats les plus à risque pour le tartre ?

Les chats prédisposés sont généralement les individus de plus de 7 ans mais aussi certains chats très jeunes souffrant d’atteintes virales (gingivite virale) qui peuvent être touchés.  On parle parfois de races prédisposées comme les Burmeses ou les Persans mais en réalité tous les chats peuvent avoir du tartre sur leurs dents.

Comment nettoyer les dents de son chat ?

Pour nettoyer les dents de votre chat, le vétérinaire va pratiquer un détartrage. Il s’agit d’un acte vétérinaire qui consiste à décoller le tartre accumulé sur les dents exactement comme chez l’être humain, avec un appareil à ultrason similaire à celui des dentistes. Les morceaux décollés par les ultrasons sont évacués par le jet d’eau associé. Enfin, quand les dents sont nettoyées, certains vétérinaires pratiquent en plus un polissage avec une pâte abrasive pour lisser la surface des dents.

Cette opération est pratiquée sous anesthésie générale, et en fonction de l’âge et de l’état de santé de votre chat. Il peut donc être nécessaire de faire pratiquer un bilan sanguin pour vérifier son bon état général avant l’anesthésie si votre chat n’est plus tout jeune.

Pourquoi faut-il faire détartrer son chat ?

Lorsqu’il a du tartre, et une gingivite, voire une maladie parodontale, votre chat a rapidement tendance à moins manger, ou ne mange plus du tout (anorexie) et il maigrit.

Un chat atteint par une gingivite ou une parodontite est parfois très agressif : il exprime un stress ou une irritation importante (miaulements, crachements, battements de queue) devant la gamelle et attaque l’être humain, le chien ou un congénère qui l’approche à ce moment-là. Il pousse quelque fois des cris de douleur en mangeant, et s’enfuit comme s’il était poursuivi par un ennemi invisible. Dans ce cas, les soins dentaires sont urgents.

Comment enlever le tartre naturellement sur les dents de mon chat ?

La plupart des aliments secs permettent la mastication, nécessaire pour éviter le dépôt de la plaque dentaire à la surface des dents. Les croquettes et friandises dentaires contiennent des actifs alimentaires enzymatiques et sont souvent des aliments plus abrasifs que les « pâtées » et permettent de ralentir l’installation du tartre par une action mécanique qu’un aliment mou n’a pas. De nombreuses marques d'alimentation pour chat proposent d’ailleurs des croquettes dont la composition est enrichie d'actifs « antitartres » : par exemple le Royal canin dental

Comment éviter le tartre chez le chat ?

Un brossage quotidien des dents est fortement recommandé pour éviter l’apparition de tartre ou en tout cas le retarder : brossez-lui les dents plusieurs fois par semaine avec un dentifrice, un liquide à mettre dans l’eau de boisson et une brosse à dents pour animaux, même si comme chez l’humain, le brossage n’évite pas totalement le recours au détartrage. Comme votre animal est un chat et pas forcément d’accord pour ce type de soins. Il est important de commencer le brossage des dents dès le plus jeune âge afin qu’il puisse s’habituer et supporter cette routine quotidienne. 

Comment soigner la gingivite chez le chat ?

Pour soigner une gingivite chez le chat, il faut agir à la fois sur les dents et la gencive, voire parfois pratiquer une « chirurgie » dentaire car parfois un « simple » traitement ou un détartrage ne suffit pas. En effet, le détartrage est généralement couplé à des extractions dentaires lorsque l’atteinte se révèle plus importante que prévue. Certaines études, et notamment chez le chat, ont démontré l’efficacité d’une extraction totale des dents sans signes visibles d’inconfort pour s’alimenter par la suite. L’extraction dentaire permettra aussi de ne pas avoir à réintervenir ! L’examen précis des lésions sous anesthésie générale et les prélèvements pour la recherche de virus à l'intérieur des lésions buccales ou les prises de sang se feront également à cette occasion… 

Il faut également mettre en place un traitement antidouleur, et ce seront souvent des anti-inflammatoires (non stéroïdiens) qui seront utilisés, en association avec des molécules opiacées si votre chat le nécessite. Des anti- inflammatoires stéroïdiens (les corticoïdes) peuvent parfois être utilisés pour les cas réfractaires et pour ceux dont on ne peut extraire les dents (même s’ils sont immunosuppresseurs). Enfin, les immunomodulateurs peuvent avantageusement remplacer les corticoïdes dans la gestion des réactions inflammatoires excessives mais l’impact financier de ce choix est élevé.  L’utilisation des antibiotiques n’est pas obligatoire mais elle permet parfois de limiter le risque d’apparition ou de réapparition d’une infection par des bactéries dans le cas de mesures hygiéniques non respectées ou difficiles à appliquer.

Comment enlever la dent d'un chat ?

Lors d’un détartrage, si une dent est déchaussée, trop abîmée, ou lorsqu’il faut retirer les dents (dans le cas d’une gingivo-stomatite virale) votre vétérinaire peut être amené à l’extraire. L’extraction est bien entendu pratiquée sous anesthésie, comme le détartrage. Dans ce cas, aidé de radios effectuées au préalable, il va arracher la dent et parfois les dents voisines si nécessaire.

En résumé, le mieux reste la prévention et surtout les examens réguliers de la bouche de votre chat lors de la consultation vétérinaire. Alors prenez soin de lui, de nombreux produits anti-tartre sont disponibles pour votre chat.

Découvrez d'autres articles similaires :