0,00 € 0

Votre panier est vide

Une question sur votre animal ? Contactez noTre équipe de vétérinaires expérimentés !En savoir +

Enisyl

L’herpès du félin de type 1 est une maladie potentiellement grave, pouvant mener à de sérieuses répercussions sur la santé de l’animal… et même sa vie en général. Des troubles respiratoires aux afflictions oculaires en passant par la baisse d’appétit et les risques plus élevé de mortalité, les risques que fait peser l’herpès sur nos matous sont nombreux.

Pour combattre ce virus persistant, il est donc essentiel d’opter pour un traitement adapté ; c’est ainsi une promesse d’efficacité que nous formule Enisyl-f avec sa composition naturelle et néanmoins puissante.

Enisyl par Vetoquinol : présentation de la marque

C’est en 1933, à l’initiative de Joseph Frechin, que Vetoquinol voit le jour. Son activité de pharmacien se conjugue à son esprit entrepreneurial : il voit dans les antiseptiques pour humains des propriétés applicables également aux animaux. Depuis ce premier constat, le fabricant gonfle et met son expertise au service du développement de nouveaux produits : ce ne sont pas moins de 250 références qui sont présentées dans le catalogue au début des années 1970 !

Parallèlement à son activité française, Vetoquinol poursuit une logique d’expansion : à partir des années 1980, la marque réalise ainsi 20% de son chiffre d’affaire à l’étranger. Outre sa popularité certaine en Europe, l’entreprise entend conquérir d’autres continents : l’Asie dans les années 2000, puis l’Amérique du Sud à partir des années 2000.

Cette internationalisation profite largement à Vetoquinol, dont le CA réalisé hors de France excède aujourd’hui les 50%. Présent dans 24 pays au monde, le groupe introduit en Bourse en 2006 compte sur le travail de 2500 collaborateurs.

Quels sont les produits pour animaux de Vetoquinol ?

Forte de son expérience, de son expertise, et de son laboratoire en Recherche & Développement, la marque propose aujourd’hui une gamme très étoffée de compléments et autres remèdes en tous genres. Ces traitements visent ainsi, pêle-mêle, à réguler le comportement, lutter contre les parasites, aider à la reproduction ou encore à apporter toutes sortes de soins cutanés.

A noter que le fabricant ne se limite pas qu’aux chiens et aux chats : il développe également des solutions spécifiques pour les porcs et les bovins.

Enisyl-f contre l’Herpès du chat de type 1 : présentation & avis

Enisyl-f se présente sous la forme d’une pompeuse doseuse d’une quantité de 100 ml et distribuant une pâte, à raison d’1 ml par pression (pratique pour le dosage !).

Face ou en complément des traitements médicamenteux, ce complément alimentaire 100% naturel se veut à la fois efficace ET respectueux de la santé et de l’organisme de votre félin. Pour cette raison, la composition n’inclut aucun composant chimique : seules la Sorbitol et les huiles de soja et de poisson sont au rendez-vous.

  • Quelle quantité ? 100 ml
  • Combien ça coûte ? Un peu plus de 18 euros

Avis sur Enisyl-f pour le chat

Bien que la composition naturelle puisse, a priori, laisser certains consommateurs circonspects, la force des commentaires est imparable : ceux-ci témoignent bien de l’action efficace de ce traitement. Certains constataient par exemple que leur animal ne supportait plus les traitements médicamenteux, aussi Enisyl-f se pose comme une alternative idéale.

Si la majorité des propriétaires de félins s’accordent sur l’appétence du produit, ce n’est toutefois pas le cas de tous, et certains chats difficiles n’y verront là qu’une contrainte. Pas de panique : il vous suffit alors de le mélanger à la nourriture (de préférence humide) ; et ni vu ni connu !

FAQ sur l’Herpès virus félin et Enisyl

Qu’est-ce que l’Herpès du chat ?

Aussi nommé Herpesvirus, cet agent infectieux de type 1 attaque uniquement les félins. Responsable de nombreuses afflictions oculaires, respiratoires et autres, l’herpès virose du chat doit être prise au sérieux et détectée rapidement pour disposer d’un traitement adapté. Selon ses développements (coryza, calicivirus, etc.), une telle maladie est susceptible d’avoir de graves conséquences sur votre animal, pouvant même aller jusqu’à sa mort.

Il est dès lors urgent de contacter votre vétérinaire si vous repérez des symptômes typiques.

Quels sont les causes et symptômes de l’Herpès ?

Le développement de l’herpès est causé par la transmission de la maladie d’un animal malade à un animal sain. Le plus souvent, cette transmission a lieu directement, le virus étant incapable de tenir bien longtemps en extérieur.

Les symptômes peuvent être multiples. Après contraction, le virus incube pour une durée de 2 à 10 jours : les premiers signes visibles sont alors la baisse d’appétit et un début de fièvre. D’autres symptômes physiques peuvent survenir : des écoulements survenant depuis les yeux et le nez, ou encore l’apparition de conjonctivites sérieuses.

Sans traitement adapté, la situation s’aggrave : les écoulements deviennent purulents, semblables à du mucus. La fièvre augmente et peut atteindre les 40°, ce qui devient dangereux pour l’animal. L’appétit, lui aussi, faiblit de plus en plus au fur et à mesure que les jours passent.

Moins courants mais tous aussi dangereux, divers symptômes peuvent se produire, comme les rhinites et sinusites, les pneumonies et même les avortements.

  • La principale particularité de l’herpès du chat est qu’il ne disparaît pas de l’organisme traité, mais entre dans un état dormant ; il peut alors être réveillé lors de situations stressantes, comme un déménagement, un changement d’alimentation, ou encore l’introduction d’une nouvelle personne ou d’un nouvel animal dans le foyer

Coryza du chat / chaton et Calicivirus : des maladies dangereuses

Comme indiqué précédemment, ce sont là effectivement deux développements auxquels peut mener l’herpès du félin.

  • Dans le cas du Coryza, ce sont notamment les voies respiratoires qui sont attaquées. Outre les signes classiques de l’herpès virose (fièvre, perte d’appétit, écoulements…), l’animal peut également développer d’autres symptômes, comme des pneumonies, des ulcères buccaux ou encore des rinites et sinusites.
  • Le calicivirus partage certains symptômes en commun, comme les ulcères buccaux ou les troubles respiratoires, mais elle n’est pas sans conséquences sur les yeux, avec notamment l’apparition de conjonctivites régulières et d’écoulements purulents.

Comment donner Enisyl-f au chat ? Quelle posologie ?

Grâce à sa grande appétence, le produit est généralement très apprécié des chats, et ça ne sera donc pas un calvaire que de lui faire prendre. Pour cela, il vous suffit de verser la dose à un endroit où votre animal se léchera, comme la patte ou autour de la bouche. Si néanmoins celui-ci fait le difficile, rien ne vous empêche de mélanger Enisyl-f à la nourriture.

Concernant la posologie, tout dépend l’âge de l’animal. Pour les chatons, comptez 2 prises d’1 ml chacune quotidiennement ; la dose augmente à 2 ml deux fois par jour pour un chat adulte

  • Pour un chaton, un flacon de 100 ml couvre donc 50 jours
  • Pour un chat adulte, la durée diminue à 25 jours

Parlons, justement, de la durée du traitement, car celle-ci évolue. Enisyl-f doit être administré dès lors que les premiers symptômes font leur apparition, et ce, en complément d’un traitement typique. Si l’animal subit des formes chroniques de l’herpès, il est alors possible d’augmenter les doses, voire d’en donner dès lors qu’une crise survient.

Si vous êtes conscient qu’une situation stressante est appelée à se produire (comme un déménagement ou une mise bas), il est également bon d’agir en prévention. Dans ce cas, comptez 1 à 2 semaines de traitement avant ET après la survenance de ladite situation.

Réduire -
Lire +
1 article(s)
par page
Par ordre décroissant
Enisyl F 100 ml

Enisyl F 100 ml

1 article(s)
par page
Par ordre décroissant