Un certain nombre de produits dits « naturels » peuvent avoir un effet tendant à réduire l’inflammation. Que sont ces produits ? Pourquoi ces produits ont-ils un effet lors de réactions inflammatoires ? Voici les explications…

Un anti-inflammatoire, qu’est-ce que c’est ?

Un «anti-inflammatoire » est un traitement  qui a une véritable action contre l’inflammation qu’elle bloque ou fait disparaître, c’est un médicament.

Les « antiinflammatoires naturels » sont des compléments alimentaires ayant un effet contribuant à réduire ou à limiter les processus inflammatoires…dont les composants sont généralement trouvés dans la nature : ce sont notamment des composants issus des plantes.

Quels sont les composants naturels utilisés pour lutter contre l’inflammation chez le chien et le chat ?

Les plantes médicinales ont une fonction reconnue dans les soins des animaux, et notamment lorsqu’elles possèdent des propriétés anti-inflammatoires. Elles permettent de disposer de composés naturels qui ne seront pas utilisés seuls dans les maladies graves mais comme adjuvant des médicaments chimiques.

Celles qui sont utilisées dans le cadre de soins vétérinaires  sont notamment la bardane, le basilic exotique, le calendula, la camomille noble, le cassis, la centaurée, le ginko, l’harpagophyton (sa racine), le lavandin, le marronnier d’inde, le millepertuis (les fleurs), l’ortie (parties aériennes), la pensée sauvage, le petit houx (racine), le pin sylvestre (les bourgeons), le plantain, la prêle des champs, le réglisse, la reine des prés, le saule (écorce), la scrofulaire noueuse (fleurs), le souci, le tea-tree, la vigne rouge et l’ylang-ylang.

Dans ces plantes l’on utilise les propriétés de plusieurs composants :

L’harpagophytum, par exemple, qui est un composant ayant des propriétés anti-inflammatoires contribuant à inhiber la libération d’agents pro-inflammatoires (interleukines) la sécrétion de prostaglandines et de noradrénaline.

La glucosamine, issue de la carapace de crustacés, qui est un précurseur des glycos-amino-glycanes (ou GAG) et donc un des composants majeurs du cartilage. Elle est utilisée pour diminuer les douleurs dues à l’arthrose et joue un rôle important dans le maintien de l’intégrité du cartilage.

Le MéthylSulfonylMethane (ou MSM), qui est un soufre organique naturel présent en très faible quantité dans certains fruits, légumes, grains, lait, algues, viande, fruits de mer, etc. aidant à soulager les douleurs de l’arthrose et à assurer le maintien et la stabilité de l’articulation. Il a depuis longtemps été employé en médecine vétérinaire pour aider à lutter contre les troubles inflammatoires d’ordre musculaire ou osseux, notamment chez les chevaux de course et les chiens de race.

L’extrait de moule verte (Green Lipped Mussel) qui est une source très riche en nutriments (dont des GAG et de la glucosamine) contient des minéraux, des vitamines et des oméga 3, protégeant et aidant à diminuer les atteintes du cartilage et la douleur due aux processus inflammatoires

Le sulfate de chondroïtine, qui est un des composants du cartilage très couramment utilisé pour traiter les problèmes d’arthrose, et qui semble montrer un effet pour un usage de très longue durée.

Le curcuma Longa (Tumeric) qui permet de soutenir le bon fonctionnement de l’articulation et de prévenir les effets du vieillissement, reconnu pour son action dans la lutte contre les troubles inflammatoires, et comme chondro-protecteur.

Le cassis, également reconnu pour favoriser l’inhibition de processus inflammatoires, et comme chondroprotecteur.

La reine des prés et le saule, contenant du salicoside, et qualifiés « d’aspirine naturelle ».

L’extrait de Boswellia serrata (contenant 65% d’acide Boswellic)

Les oméga-3 (dont les EPA et DHA) permettant d’apporter des composés diminuant l’action de nombreux facteurs inflammatoires.

Sous quelle forme trouve-t-on les produits naturels limitant l’inflammation chez le chien ou le chat ?

Les produits permettant de limiter ou de contribuer à réduire l’inflammation chez nos chiens et chats de compagnie sont généralement présentés en poudre (gélule ou boite), en comprimé, sous forme de nébulisas, d’extraits dans une huile essentielle en spot-on ou huile de massage ou encore sous forme de « bouchées » friandises.

En fonction du besoin et de la sensibilité de votre animal, le choix se portera sur :

  • une action localisée comme avec les spot on (peau), les colliers (peau), l’huile de massage (peau) ou les inhalations (appareil respiratoire) ;
  • une action plus générale (en poudre ou solution buvable) à faire avaler.

Quels sont les produits à base d’ingrédients « naturels » qui peuvent vous aider à lutter contre l’inflammation chez votre chien ou votre chat ?

Voici notre sélection de produits utilisés pour complémenter les traitements antiinflammatoires et appréciés pour leurs effets :

  • Sous forme de spot-on :

l’Essential 6 en pipettes qui contient des huiles essentielles dont l’huile de gaulthérie et du curcuma utilisable par exemple lors de dermatites, notamment, l’Atop 7 en pipettes contenant de l’huile essentielle de tea-tree, également utilisable dans le cas de peau irritée ou à tendance allergique.

  • Sous forme de poudre ou en comprimés :

Le Dogteur Arthroprotect ou le Seraquin omega par exemple pour limiter notamment la douleur pour votre chien en cas d’arthrose, vous trouverez également tous nos conseils sur les produits chondroprotecteurs avec les détails les concernant dans l’article suivant de notre blog : les chondroprotecteurs peuvent-ils contribuer au traitement de l’arthrose chez le chien ?

  • Sous forme liquide :

Le Dogteur Mobilité buvable, contenant du curcuma, de la prêle et du cassis, permettra également de complémenter les traitements de l’arthrose, comme l’huile de massage Silver (curcuma et arnica) agissant par voie cutanée ; le Respi Miloa en inhalations.

L'Avis DogteurAttention, pour les nébulisas et huiles essentielles prévues pour agir par inhalation, il est recommandé d’agir de la façon suivante : mettre les gouttes du produit dans un bol d’eau très chaude, devant la cage dans laquelle vous mettez votre chien ou votre chat (porte fermée pour qu’il ne se brule pas) et de recouvrir l’ensemble, le temps indiqué, par une grande serviette. Il n’est pas conseillé en effet d’utiliser un nébuliseur, d’autant plus pour un chat, car la taille des gouttelettes envoyée dans les bronches serait trop grande et pourrait provoquer des problèmes pulmonaires. Le nébuliseur doit être réservé à une utilisation différente et doit être au préalable conseillé par votre vétérinaire.

Les chiens et les chats ont comme nous des soucis inflammatoires qui demandent souvent une prise en charge lourde, médicamenteuse avec des effets secondaires parfois dangereux. Utiliser des produits naturels contribuant à aider à lutter contre l’inflammation et la douleur qui est associée est souvent un premier pas vers une meilleure prise en charge de ces maladies liées à l’inflammation.

N’attendez pas que leur état soit trop avancé, demandez nous conseil ou parlez-en à votre vétérinaire.

Découvrez nos articles sur le thème :