0,00 € 0

Votre panier est vide

Une question sur votre animal ? Contactez noTre équipe de vétérinaires expérimentés !En savoir +

 Guide sur l'alimentation du chien

GUIDE SUR L'ALIMENTATION DU CHIEN

Les aliments pour chien sont très nombreux et il est souvent très difficile de s’y retrouver parmi cette offre importante, ce d’autant que les conseils éclairés sont parfois difficiles à obtenir. Il nous semble important de vous donner une information claire et objective qui vous permettra de choisir l’aliment que vous souhaitez pour votre animal en fonction de vos critères, votre budget et vos exigences en matière de qualité.

Qu’est-ce que l’alimentation physiologique pour chien ?

L’alimentation physiologique pour chien s’adresse à un animal en bonne santé. Elle est distribuée au quotidien lorsque l’animal ne présente aucune maladie particulière. Vous maintiendrez votre chien en bonne santé en lui donnant une alimentation physiologique équilibrée et adaptée aux différentes phases de sa vie. Une mauvaise alimentation diminue les résistances de l’organisme aux infections, favorise l’obésité, les troubles digestifs, cutanés et perturbe la croissance des chiots.

Quels types d’alimentation choisir pour son chien ?

Il existe plusieurs façons de nourrir son chien :

  • Soit avec un aliment industriel, croquettes ou pâtés.
  • Certains propriétaires préfèrent une alimentation ménagère et ainsi nourrir leur chien avec des ingrédients frais tels que de la viande mélangée avec du riz, des pâtes, des légumes …

NB : Le régime BARF est un régime alimentaire mis au point par un vétérinaire australien, principalement composé d’os et d’aliments crus. Le reste est composé de suppléments ajoutés de manière sporadique et en petite quantité tels que yaourts, fruits, légumes, œufs…

Mais alors, que choisir ? Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons décidé de vous présenter les principaux avantages et inconvénients de chacun de ces 2 modes d’alimentation.

Les avantages et inconvénients de la ration ménagère

La première remarque à faire concernant la ration ménagère, c’est de rappeler qu’elle ne doit en aucun cas être ramenée aux déchets de table. Il s’agit bien de repas spécifiquement composés et préparés pour votre chien.

Les avantages

  • La personnalisation aux besoins de chaque individu
  • La fraîcheur des produits favorisant l’appétence chez le chien
  • Une possibilité de variations plus importante
  • Pas de conservateurs ni d’arômes artificiels

Les inconvénients

  • Une consommation plus importante en raison de la digestion plus rapide
  • Un risque d’obstructions par l’introduction d’os pouvant occasionner des corps étrangers et des blessures (à éviter chez les chiens n’ayant pas été habitués depuis leur jeune âge)
  • Un risque de contamination (bactéries, moisissures, vers…), moindre si les aliments sont cuits car attention à la chaîne du froid ! Une viande mal décongelée peut faire des dégâts
  • Un risque de déséquilibre et d’obésité
  • L’appétence face à de la viande crue n’est pas évidente pour tous les chiens
  • Une transition vers l’alimentation industrielle plus compliquée si votre chien a des besoins spécifiques conditionnés par son état de santé

Les avantages et inconvénients de l’alimentation industrielle

Les avantages

  • Plus pratique au niveau de l’organisation
  • Un gain de temps
  • Favorise la santé bucco-dentaire
  • L’existence de gammes spécifiques aux différents stades physiologiques de l’animal (ex : âges, races, femelle en lactation, etc.)
  • L’assurance d’avoir une ration complète et équilibrée à chaque bouchée
  • Pas de phénomène de tri
  • Une conservation plus sûre

Les inconvénients

  • Moins de personnalisation à l’animal
  • Moins de fraîcheur
  • Présence de conservateurs et d’arômes artificiels
  • Peu de possibilités de variations
  • Un temps d’occupation moindre

Comment choisir l’alimentation de son chien ?

Comment choisir l’alimentation de son chien ?En fonction de son mode de vie, de sa race et ainsi de son format, de son âge, de sa tendance à l’embonpoint, de sa physiologie (chien entier ou non), de son pelage, l’alimentation physiologique du chien pourra varier afin qu’elle puisse répondre à ses besoins spécifiques du moment.

Il est évident qu’un Yorkshire n’aura pas les mêmes besoins qu’un Berger Allemand, tout comme un chien citadin n’aura pas la même alimentation qu’un chien rural très actif qui passe sa vie au grand air.

Une chienne en gestation ou allaitante aura des besoins alimentaires spécifiques car il est important que les foetus disposent de tout ce dont ils ont besoin in-utero , ou que les chiots nés récemment puissent bénéficier d’un lait de qualité favorable à leur croissance et à leur développement.

De même un chien âgé aura besoin d’un apport de vitamines, d’oligoéléments voire de chondroprotecteurs dans son alimentation afin de protéger ses articulations. Le chien qui prend de l’âge réduit son activité physique et a donc besoin d’un apport énergétique moindre.

Rapport Protido Calorique : qu'est ce que c'est ?

Avant toute chose, il faut savoir que le chien est un animal carnivore. Son régime alimentaire naturel est basé sur la viande et les quelques fruits et légumes contenus dans l’estomac de ses proies. Bien qu’il ait légèrement évolué depuis sa vie à l’état sauvage, le chien n’est toujours pas fait pour manger sur le long terme une alimentation où la viande ne serait pas le principal ingrédient.

Pour couvrir les besoins nutritionnels du chien, il est impératif de connaître le rapport protido-calorique (RPC) des croquettes. Ce dernier évalue la concentration en protéines d'un aliment par rapport aux calories qu'il apporte. Ces rapports, établis depuis plusieurs dizaines d'années par les spécialistes de la nutrition canine, dépendent du poids idéal de l'animal et de facteurs de diminution du besoin énergétique comme la sédentarité, la stérilisation ou l'appartenance à une race à métabolisme réduit. On admet communément un RPC de 55 pour les chiens de petites races et un RPC supérieur à 65 pour ceux de grandes races.

Si le RPC est trop bas, il peut y avoir des conséquences comme une perte de poids ou une fonte musculaire.Inversement, si le rapport est trop élevé, le chien aura forcément une prise de poids. C’est notamment le cas pour le Labrador qui a tendance à l’embonpoint.
Aujourd’hui, il y a un débat sur les croquettes sans céréales versus les croquettes traditionnelles. L’amidon est indispensable à la réalisation pratique de la croquette (pour lui donner sa texture). Il est donc important de retenir qu’il peut y avoir sur le marché des croquettes « sans céréales » mais il ne peut y avoir de croquettes sans amidon.

Lorsque ce dernier est présent en trop grande quantité, l’apport glucidique énergétique qu’il génère va entrainer une fatigue digestive trop importante et un surrégime du pancréas.

Certains industriels ont profité de cet engouement pour le « sans céréales », en profitant de l’ambiguïté entre les termes « céréales » et « amidon ». Ce qui est intéressant dans une croquette, ce n’est pas tant qu’elle soit sans céréales, mais qu’elle soit pauvre en amidon pour respecter la nature carnivore du chien. En résumé, des croquettes pauvres en amidon et riches en protéines animales de qualité auront un retentissement positif sur la santé, le poil, la digestion de votre chien. Si la croquette contient 50% d’amidon, qu’il soit issu de la pomme de terre ou des céréales, c’est tout aussi peu adapté à un carnivore ! Or, le fabriquant n’est pas tenu d’indiquer la quantité d’amidon sur son paquet de croquettes… c’est donc là où l’on peut tomber dans le piège.

En résumé, le choix de la croquette nécessite une approche individuelle, au cas par cas !

Boîtes ou croquettes, que choisir ?

Pour bien nourrir son chien, on se pose forcément la question de savoir s'il faut choisir les croquettes ou les boîtes. Chaque alimentation a ses avantages et ses inconvénients.

Avantages des croquettes pour chien (aliments secs)

La qualité est essentielle

Les croquettes présentent de nombreux avantages, mais la qualité de l'aliment doit passer avant tout. Si vous choisissez des croquettes premier prix, votre chien n'aura pas tous les nutriments nécessaires à une bonne santé. Pour lui apporter tout ce dont il a besoin, il faut choisir des croquettes Premium de bonne qualité...

Faciles à doser et à conserver

Les croquettes sont faciles à doser et à conserver. Une fois le sac ouvert, il peut être gardé sans s’abîmer et ne sent pas mauvais. Il suffit de respecter les doses indiquées pour que votre chien trouve tout ce qui lui est nécessaire dans ses repas. Les aliments secs sont donc plus hygiéniques. Il est aussi plus facile de stocker de grandes quantités de nourriture dans un petit espace.

Des aliments secs plus facile à digérer

Les croquettes sont souvent plus faciles à digérer que les aliments humides. Il n'est pas nécessaire de donner de très grosses quantités et le chien a davantage de facilité à les digérer. Les selles sont moins abondantes et moins odorantes.

Une bonne hygiène buccodentaire

Les aliments secs favorisent une bonne hygiène buccodentaire pour votre chien. En mâchant quotidiennement ses croquettes, le chien se "brosse les dents". La consommation d'aliments secs permet de limiter la formation de tartre.

Avantages des boîtes ou pâtés pour chien (aliments humides)

Un repas appétissant

Les pâtés sont des repas appétissants pour le chien. Le plus souvent, il préfère manger des pâtés plutôt que des croquettes. Les goûts sont variés et cela permet à votre animal de ne pas toujours manger la même chose jour après jour.

Une alimentation très humide

Les boîtes correspondent à une alimentation très humide. Ceci peut être intéressant si votre chien ne boit pas suffisamment. Mais comme les pâtés contiennent beaucoup d'humidité, le chien doit en consommer davantage que des croquettes pour avoir le même apport en nutriments. La forte humidité permet aussi de limiter l'apparition d'éventuels problèmes urinaires.

Plus faciles à avaler

Pour les chiens âgés ou les très jeunes chiens, les pâtés sont plus faciles à avaler. Elles sont plus adaptées pour les chiens difficiles à nourrir ou qui ont peu d'appétit.

Peut-on alterner les deux types d'aliments ?

En alternant pâtées et croquettes, votre chien va bénéficier des avantages de chaque type d'aliment tout en limitant les inconvénients. Préférez toutefois donner en majorité des croquettes pour limiter l'apparition de la plaque dentaire. Dans tous les cas, veillez à ce que votre chien ait toujours de l'eau fraîche à sa disposition.

Combien de repas par jour faut-il donner à son chien ?

Nous vous conseillons de donner 2 repas par jour (matin et soir) à votre chien adulte. Cela permet de lui apporter ses besoins énergétiques en 2 fois ce qui est plus équilibré.

Quelle quantité de nourriture doit-on donner à son chien ?

Si vous donnez des croquettes à votre chien, une indication du dosage journalier doit être inscrite sur le sac. Le dos des paquets de croquettes contient des tableaux permettant d’adapter la dose journalière en fonction de l’âge (en croissance ou adulte) et du poids (généralement le mâle est plus gros que la femelle). Il est même conseillé de donner un peu moins que ce que le tableau indique pour éviter le surpoids. Un chien qui fait beaucoup d’activité physique aura besoin d’un apport énergétique plus important qu’un chien de canapé. C’est d’ailleurs pour cela que la portion est adaptée en fonction de l’âge de la vie et des habitudes du chien. 

Certains propriétaires donnent croquettes ET pâtés. Il faut dans ce cas, ajuster les quantités respectives à donner … ce qui n’est pas toujours évident !

Pour l’alimentation ménagère, une ration « type » comprendra :

  • 1/3 de viande (10 à 15g par kilo) ou de poisson cuit
  • 1/3 de riz cuit très longtemps qui apporte de l’énergie. La quantité journalière sera adaptée au besoin énergétique de votre chien.
  • 1/3 de légumes cuits de préférence qui facilitent le transit
  • (A PROSCRIRE : avocat, ail, oignon, ciboulette, raisin et fruits en grappes, noix de macadamia et dans une moindre mesure abricot, pêche, prune, et cerises)
  • 1 cuillerée à soupe d’huile de colza pour l’apport en acides gras essentiels
  • Ainsi qu’un complément minéral vitaminé

Quelle quantité d’eau doit boire un chien par jour ?

Un chien doit consommer environ 50 à 75 ml d’eau par kg de poids corporel par jour.

  • Si votre chien mange un aliment sec (croquettes), il doit boire cette quantité.
  • S’il mange une alimentation physiologique humide (alimentation ménagère ou pâtés), il boira moins d’eau car ses aliments en contiennent déjà une grande quantité.

Quelle est la durée de conservation des croquettes et du pâtés pour chien ?

La durée de conservation des croquettes ou pâtés pour chien doit être normalement inscrite sur l’emballage, de la même façon que pour nos propres aliments.

Mais il est évident qu’un sac de croquettes entamé doit être bien fermé une fois la ration prélevée afin que l’air n’altère pas les nutriments (en particulier les graisses qui peuvent devenir rances) et que les arômes appétents restent intacts. Il doit être conservé dans un endroit sec, à l’abri de la chaleur. Choisissez donc la taille de votre sac de croquettes en fonction du format de votre animal ainsi que de son appétit .

Une boite de pâté ouverte et non totalement utilisée doit être conservée au réfrigérateur, protégée par un couvercle ou un film transparent. Nous vous conseillons de ne pas la garder ouverte après 48 heures.

Comment lire l'étiquette d’un sac de croquette pour chien ?

Pour sélectionner de « bonnes » croquettes, il faut lire les informations figurant sur l'étiquette et choisir les compositions dont les ingrédients sont les plus précis et détaillés possibles (origines animales et/ou végétale). Il faut préférer les croquettes qui contiennent le plus de protéines et le moins de glucides possible, et celles dont les protéines sont apportées par des sources animales de bonne qualité.

COMMENT SAVOIR LIRE UNE ÉTIQUETTE D’UN SAC DE CROQUETTE POUR CHIEN ?Comparer les aliments en utilisant les indications présentes sur les emballages : 5 mentions obligatoires doivent impérativement être présentes sur les emballages d’aliments industriels, en plus du tableau de rationnement :

La liste des ingrédients (classés dans l’ordre décroissant)

Dans cette liste, les ingrédients sont classés par ordre décroissant selon leur quantité dans le produit AVANT cuisson. On comprend donc aisément que cette liste ne reflète pas directement la proportion de tel ou tel ingrédient dans le produit fini.

Exemple : Imaginons que l’on mette dans une croquette deux ingrédients : 

  • 200 grammes de viande fraiche qui contient 80% d’eau : il restera après cuisson environ 60 grammes de viande.
  • 120 grammes de dérivés de viande qui contiennent 20% d’eau : il restera après cuisson environ 110 grammes de dérivés de viande.

Au final dans cet exemple, l’étiquette indiquera la viande avant les dérivés de viande, ce qui est rassurant pour le consommateur qui pense que l’aliment qu’il donne est riche en viande, mais dans le produit fini, la proportion de dérivés de viande sera plus importante. De plus, cette liste d’ingrédients peut parfois induire le consommateur en erreur car certaines dénominations sont ambigües : vous pouvez trouver, par exemple, entre 2 virgules « viandes et sous-produits animaux ». Cela va compter pour seulement un ingrédient mais il peut n’y avoir que 3% de viandes et 97% de sous-produits ! Ces petites astuces sont importantes à connaître pour mieux comprendre ce qu’il y a dans la gamelle de nos animaux : la dénomination du produit est parfaitement réglementée, ce que nous ignorons souvent : La composition de l’aliment et rapport Protido-calorique.

Les industriels définissent la quantité à donner en fonction des besoins énergétiques de l’animal ; cela ne reflète pas la qualité nutritionnelle de ce par quoi l’énergie est fournie :

  • L’analyse moyenne de l’aliment et des différents nutriments (en %)
  • La teneur en vitamines (au kilo)
  • Le type d’aliment : aliment complet ou complémentaire
  • Le mode d’emploi : pour chiot, pour chien âgé

Pense-bête pour bien choisir les croquettes de votre chien avec un bon rapport qualité / prix :

  • Pourcentage en protéines élevé
  • Pourcentage en cendres inférieur autour de 8 % (l’humidité étant autour de 10 %)
  • Supplémentation en vitamines et minéraux
  • Quantité de céréales limitées : pas le premier ingrédient en pourcentage
  • Adapté au chien stérilisé si c’est nécessaire (ou à tout autre type de besoin ou de pathologie)
  • Avoir une liste détaillée (quelles protéines, quelle source d’amidon, quels fruits et légumes ?)

Focus sur l'alimentation du chiot

Comment choisir l’alimentation de son chiot ?

Focus sur l'alimentation du chiotUne alimentation bien équilibrée en quantité mais aussi en qualité est indispensable à une croissance harmonieuse de votre chiot. Le bon développement du squelette et de la musculature dépend en grande partie de l’apport en protéines (viande), minéraux (calcium et phosphore) et vitamines.

Toutes les races n’ont pas une croissance identique. Les chiens de petite race (yorkshire, chihuahua…) ont un poids de naissance relativement important par rapport à leur poids adulte et la couverture de leurs besoins alimentaires pose rarement problème. A l’inverse, les chiots de grande race (Berger Allemand, Labrador, Setters…) ont un poids de naissance très faible et peuvent être sujets à la sous-alimentation et aux carences alimentaires. Certains chiens de race géante (Dogue Allemand…) ne terminent leur croissance que vers l’âge de 18 mois.

De nombreuses marques de croquettes Premium proposent une alimentation pour chiots adaptée à la taille du chien adulte : Mini, Medium, Maxi et Giant.

Outre la taille de la croquette (évidemment plus grosse pour des chiots de grande race), la composition varie en fonction des besoins propres à la race du chiot.

Combien de repas par jour faut-il donner à son chiot ?

L’estomac d’un chien atteint sa taille et son développement définitifs à partir de 7 mois. C’est pourquoi le nombre de repas du chiot varie en fonction de son âge :

  • De 4 à 6 semaines (au moment du sevrage) et jusqu’à 3 mois, la ration quotidienne est fractionnée en 4 ou 5 repas.
  • De 3 à 5 mois, le chiot passe à 3 repas par jour.
  • A partir de 6 ou 7 mois, 2 repas quotidiens sont conseillés.

Quelle quantité d’eau doit boire un chiot par jour ?

Le chiot boit plus qu’un chien adulte car il a besoin d’eau pour entretenir son corps tel qu’il est PLUS sa croissance. Il boit d’autant plus qu’il est très jeune, environ 2 fois plus qu’un adulte à l’âge de 3 mois. Il va ainsi consommer entre 100 et 200 ml d’eau par kg de poids. A partir des 2/3 de la croissance (entre 5 et 8 mois selon le format racial), le chiot boit une quantité d’eau presque comparable à celle de l’adulte.

L'équipe vétérinaire du groupe La Compagnie des Animaux

Conseils vétérinaires gratuits en ligne