0,00 € 0

Votre panier est vide

QUELLE EST L’ALIMENTATION IDEALE POUR SON CHAT ? 

comment choisir sa nourriture pour chat

QUELLE EST L’ALIMENTATION DU CHAT ?

Un régime alimentaire équilibré

Pour rester en bonne santé, le chat a besoin d’un régime alimentaire équilibré, adapté à ses besoins spécifiques et donné en quantité suffisante.  Son intestin est plutôt court : environ 1 mètre pour l’intestin grêle et de 20 à 40 centimètres pour le gros intestin. Cette particularité anatomique, typique du chasseur de petites proies, explique pourquoi le chat doit manger fréquemment mais en petites quantités (entre 10 jusqu’à 16 repas par jour).

Les protéines comme principal nutriment

Le chat est un carnivore strict : Les protéines contenues dans la nourriture pour chat doivent représenter le principal nutriment. Son organisme ne peut synthétiser un acide aminé, la Taurine, indispensable au bon fonctionnement musculaire, et dont des carences peuvent avoir des répercussions dramatiques sur son état de santé (insuffisance cardiaque, cécité …). La taurine se retrouve uniquement dans les protéines d’origine animale. Le chat ne peut pas être végétarien !

Le respect des besoins nutritionnels du chat

Quelle soit industrielle ou ménagère, sous forme de croquettes ou de pâtées (ou mixte), le principal est que l’alimentation du chat respecte ses besoins nutritionnels stricts, en protéines, glucides, lipides, vitamines et sels minéraux. Elle devra être adaptée en fonction de chaque individu en considérant son âge, son statut physiologique (stérilisé ou non) et son mode de vie (intérieur ou extérieur). Certains chats, en raison de leur état de santé (obésité, diabète, insuffisance rénale …) peuvent avoir besoin d’une alimentation médicalisée, prescrite par leur vétérinaire, partie intégrante du traitement de leur pathologie. Il ne faut pas, évidemment, oublier les besoins en eau du chat qui lui permettent de maintenir en permanence un état d’hydratation optimal.

QUELS SONT LES BESOINS NUTRITIONNELS DU CHAT ?choisir alimentation chat

Les besoins en protéines

Elles doivent représenter entre 30 et 40 % de sa ration alimentaire. Un chat adulte de 5 kg a besoin de consommer environ 26 g de protéines par jour. Elles doivent être de bonne qualité et principalement d’origine animale.

Les besoins en acides aminés

Le chat ne sachant synthétiser naturellement la taurine, indispensable au bon fonctionnement musculaire et donc à sa survie, il doit en trouver dans sa nourriture. La taurine se trouve uniquement dans les protéines animales, le chat est donc un carnivore strict.

Les besoins en glucides et lipides

Les glucides ne doivent pas représentés plus de 45% de la matière sèche et les lipides plus de 11 %, sous peine de voir s’installer embonpoint, obésité ou même un diabète sucré.

Les Besoins en vitamines

 La nourriture du chat doit intégrer les vitamines nécessaires à sa bonne santé, en quantité adéquate (ni trop peu, ni en excès) : vitamines A, B, D, E, K et H ; Il a la capacité de synthétiser naturellement la vitamine C. Le chat est incapable de convertir en vitamine A les carotènes contenus dans les légumes verts ou les carottes. Il est donc indispensable de lui en fournir sous forme de produits d’origine animale (foie) ou sous forme synthétique. Cependant, il a la capacité de synthétiser la vitamine D au niveau de sa peau (grâce à l’action des UV solaires) qu’il ingère en se léchant.

Les besoins en sels minéraux

L’alimentation du chat adulte doit contenir des sels minéraux pour le maintenir en bonne santé : Calcium, Phosphore, Potassium, Cuivre, Zinc, Magnésium. Cet apport doit être équilibré en fonction de ses besoins spécifiques, des carences ou des excès pouvant avoir de graves conséquences sur son état général.

Les besoins en fibres et en acides gras essentiels

Les fibres vont faciliter sa digestion et les acides gras essentiels (oméga 3 et oméga 6) la beauté de son pelage et son bon état général.

Les besoins en eau

C’est le premier besoin nutritionnel du chat. Il doit en trouver en permanence afin de lui garantir une hydratation optimale et d’éviter de trop concentrer ses urines (avec le risque de formation de calculs et d’insuffisance rénale qu’un déficit en eau pourrait provoquer).  

PATEES OU CROQUETTES POUR CHAT, QUE CHOISIR ? comment choisir ses croquettes pour chat

Les croquettes pour chat

Les croquettes pour chat correspondent à une alimentation sèche (taux d’humidité inférieur à 14 %). Elles permettent au chat de se nourrir toute la journée, en petites quantités. La particularité de son tube digestif court l’oblige à ingérer une dizaine de petits repas par jour. De plus, les croquettes contribuent à lui assurer une bonne hygiène dentaire en évitant la formation de tartre et en favorisant la circulation sanguine au niveau des gencives. Faciles à doser, elles devront être de très bonne qualité, donner en quantité adéquate et devront répondre aux besoins spécifiques de chaque individu.

Les pâtées pour chat

Les pâtées pour chat sont des aliments humides dont le taux d’humidité peut atteindre 70 à 80 %. Elles permettent au chat de mieux s’hydrater et de prévenir les affections urinaires (formation de calculs dans la vessie) en particulier. Plus appétentes que les croquettes, les pâtées peuvent stimuler la prise alimentaire de chats fragiles ou convalescents. Elles ont l’inconvénient de ne pas se garder trop longtemps à l’air libre et d’être donnée en très grande quantité si elles sont utilisées seules, afin de couvrir les besoins nutritionnels du chat.

L’alimentation mixte pour Chat

Elle permet de faire profiter au chat des avantages spécifiques des croquettes et des pâtées. Il est communément recommandé de nourri son chat avec 2/3 de croquettes et 1/3 de pâtées (boites et sachets fraicheurs), le principal étant l’équilibre de la ration alimentaire, adaptée en fonction des besoins de chacun (âge, poids, stérilisé ou non, activité physique, pelage …).

UNE ALIMENTATION MAISON EST-ELLE PREFERABLE ?

L’alimentation ménagère, faite de produits frais, doit être parfaitement équilibrée et répondre aux besoins spécifiques nutritionnels du chat. Elle est donc difficile à équilibrer et devra être supplémentée en sels minéraux et vitaminesque le chat ne peut synthétiser à partir des aliments naturels. La quantité et la composition de la ration alimentaire devra être instaurée et supervisée par un vétérinaire nutritionniste. De plus, elle devra être présentée au chat une dizaine de fois dans la journée, la spécificité de son tube digestif court en faisant un « grignoteur ».

COMMENT LIRE L’ETIQUETTE DES CROQUETTES POUR CHAT ?

Décrypter les étiquettes présentes sur les sacs de croquettes pour chat n’est vraiment pas une chose aisée, tant elles sont complexes et pas toujours très claires ! Certaines informations, soumises à une réglementation sont obligatoires.

La liste des matières premières

Cette liste des matières première utilisés dans la confection de la croquette pour chat est essentielle. Elles seront nommées dans leur ordre d’importance.  Il faut toujours vérifier que la quantité des nutriments correspondent à leur forme déshydratée (en effet, 40% de viande avant cuisson ne représenterait que 20 % environ de la ration !).

La composition des croquettes

La Composition des croquettes pour chat doit figurer sur l’étiquette avec une obligation réglementaire pour le taux de protéines brutes, les matières grasses, la cellulose brute, les cendres brutes ainsi que les additifs (vitamines A, D3, E …). La quantité réelle des premiers ingrédients sur la liste est essentielle à déterminer : les protéines doivent toujours être le constituant primordial des croquettes. Malheureusement, les croquettes industrielles de mauvaise qualité contiennent beaucoup trop de céréales (peu onéreuses), en favorisant de ce fait l’embonpoint ou l’obésité et pouvant engendrer des pathologies graves comme le diabète sucré. La règlementation n’oblige pas à indiquer le taux de glucides, ce qui est à notre sens, une carence fort dommageable dans la recherche d’une croquette de qualité.

Des nutriments de qualité

Les nutriments constitutifs de la croquette pour chat doivent être de qualité. Attention à la rubrique « viande et sous-produits d’origine animale », la viande pouvant ne représenter qu’un très faible pourcentage. Les viandes de qualité, dont la valeur biologique est élevée (la valeur biologique VB correspond à l’efficacité avec laquelle l’organisme du chat va pouvoir absorber les protéines), sont beaucoup plus chères que les sous-produits, ce qui explique le coût des croquettes de qualité par rapport à celles bas de gamme.

PEUT-ON DONNER A SON CHAT DES RESTES DE TABLE ?comment nourrir son chat ?

Il peut être tentant de donner des restes de table à son chat. Pourtant, nous vous le déconseillons car cela pourrait favoriser son tempérament de « voleur » et ainsi lui donner l’habitude de se servir lui-même dés que l’occasion lui sera donnée. Si, malgré tout vous deviez « craquer », privilégiez des petits morceaux de viande ou de poissons, le chat étant un carnivore strict. Evitez les graisses, les sucres et les aliments très salés (comme le thon en boite non rincé), ou épicés qui pourraient engendrer, lorsqu’ils sont donnés régulièrement, un surpoids (voire de l’obésité ou un diabète), des problèmes digestifs (diarrhées, flatulences...) ou cutanés. De plus, pensez à diminuer sa ration alimentaire si vous lui donnez des restes de table afin de ne pas la déséquilibrer.

QUELS ALIMENTS SONT DANGEREUX POUR LES CHATS ?

  • Les produits laitiers (lait, yaourt, fromage …) peuvent provoquer des troubles digestifs chez le chat adulte, qui souvent ne digère plus le lactose une fois sevré.
  • Les os sont totalement interdits (même cuits), car de petites échardes pointues pourraient se planter dans les voies respiratoires ou digestives.
  • Ne donnez jamais dechocolat à votre chat : il contient de la caféine et de la théobromine toxiques même à petite dose.
  • Les grains de raisin (frais ou secs) sont très toxiques chez nos chats, même en très petite quantité et peuvent provoquer des troubles digestifs et une grave insuffisance rénale.
  • Les noix et les noisettes et autres fruits secs sont déconseillés car elles favorisent l’apparition de troubles digestifs chez le chat.
  • Il faut également absolument éviter de leur donner de l’ail, de l’oignon et du poireau, qui peuvent engendrer, outre des problèmes digestifs, une anémie par destruction des globules rouges, parfois mortelle.
  • Le citron et le vinaigre peuvent provoquer des douleurs gastriques ainsi que des vomissements.
  • Les aliments très salés peuvent, lorsqu’ils sont donnés en excès, favoriser de l’hypertension et une insuffisance rénale.
  • L’avocat peut provoquer des problèmes d’estomac et même une pancréatite.
  • Le poisson cru contient une enzyme qui provoque une carence en vitamine B dans le corps du chat. Donc évitez les tartare, sushi ou tout autre plat qui contient du poisson cru.
  • Les pommes de terre crues ainsi que les tomates vertes sont toxiques pour le chat, à cause d’une substance toxique appelée solanine, détruite par la cuisson et lorsque les tomates sont mûres.
  • Inutile de vous précisez que, évidemment, l’alcool est strictement interdit ! 

QUELLE QUANTITE DE CROQUETTES POUR CHAT ?

La quantité de croquettes à donner quotidiennement à un chat dépend de ses besoins énergétiques et de la valeur calorique d’une croquette. On estime que les besoins journaliers d’un chat stérilisé de 5 kg sont d’environ 55 kilocalories par kg, soit 275 kcal par jour. La ration moyenne de croquettes par jour pour un chat adulte est comprise entre 50 et 80 grammes (à repréciser en fonction de la marque et de la spécificité de chaque individu).

QUELLE QUANTITE DE PATEE POUR UN CHAT

En moyenne, un chat mange entre 200 et 300 grammes de pâtée par jour, avec en plus de 50 à 80 g de croquettes. Evidemment tout dépendra de votre chat, de son métabolisme propre, de son activité physique et de l’apport énergétique des aliments proposés. Un chat adulte doit être pesé très régulièrement de façon à adapter la quantité de nourriture et éviter le surpoids.

QUAND MON CHAT DOIT-IL MANGER ?

Le chat est un « grignoteur » qui peut ingérer de 10 à 20 repas par jour ! Par conséquent, il va manger peu de nourriture mais très souvent. C’est un comportement naturel pour lui, parfaitement adapté à son tube digestif relativement court.   En limitant le nombre de repas à 2 ou 3 comme chez le chien, un sentiment de manque peut survenir et engendrer des troubles alimentaires et parfois comportementaux (syndrome du tigre caractérisé par l’apparition violente et subite d’agressivité -griffures, morsures, feulement -consécutif à une frustration alimentaire et le sentiment de faim).

OÙ PLACER LA NOURRITURE POUR CHAT ?

  • Dans un endroit calme : dans lequel il se sente en sécurité, éloigné des lieux de passage. Evitez de le déranger pendant ses repas (pas de caresses ni trop de bruit).
  • Eloignée de sa litière et de son lieu de couchage : Dans la nature, les chats font en sorte de faire leur besoin à distance de leurs proies. Le chat sépare son territoire en 3 zones différentes, sommeil, nourriture et élimination.
  • En hauteur quand cela est possible : Il sera ainsi dans un endroit stratégique, sûr et donc rassurant, hors de portée d’éventuels ennemis !
  • Séparez les gamelles d’eau et de nourriture : dans la nature, les chats dévorent leurs proies loin de leur source d’eau afin de ne pas contaminer cette dernière.

COMMENT NOURRIR UN CHAT D’INTERIEUR ? quelle alimentation donner à un chaton

L’alimentation d’un chat d’intérieur ne doit pas être trop calorique et supplémentée en fibres permettant d’améliorer sa digestion (et d’éliminer les boules de poils ingérés lors du léchage). Ce manque d’exercice peut favoriser l’obésité. De plus, on estime que la sédentarité associée à une prise de poids importante, favorise la formation de calculs urinaires. Il faut être donc extrêmement vigilant et choisir une alimentation spécifique aux chats d’intérieur.  

COMMENT NOURRIR MON CHAT AGE ?

Il est primordial d’adapter l’alimentation d’un chat âgé de 8-10 ans afin de  préserver sa santé. Son activité physique étant moins importante, on estime que ses besoins énergétiques diminuent d’environ 20% par rapport à ceux d’un chat adulte. Avec l’âge, les protéines présentes dans sa nourriture doivent être de très bonne qualité et en quantité adaptée, de façon à ne pas « épuiser » ses reins qui se fragilisent avec les années. Il faut limiter l’apport en phosphore, apporter des vitamines en quantité plus importante de façon à aider le système immunitaire. Il est donc très important de donner à son vieux chat une alimentation de qualité, en quantité suffisante mais sans excès.

COMMENT NOURRIR SON CHAT STERILISE ?

La stérilisation d’un chat ou d’une chatte modifie son métabolisme et ses besoins alimentaires. En effet, on estime que la stérilisation favorise la tendance à l’embonpoint et la prédisposition aux calculs rénaux (urolithiases). L’alimentation d’un chat stérilisé devra comporter une teneur réduite en matières grasses, des protéines de très bonne qualité, un taux de fibres suffisant pour assurer son transit digestif et un bon équilibre entre les vitamines et les sels minéraux. Il existe des aliments spécialement conçus pour les chats stérilisés, qui devront être de très bonne qualité (protéines de haute valeur nutritive et apport énergétique limité) et donnés en quantité adéquate (il est très important de surveiller une éventuelle prise de poids en pesant son chat stérilisé régulièrement, si possible tous les mois).

QUELLE QUANTITE D'EAU PAR JOUR POUR UN CHAT ?

Les chats ont besoin d’eau fraiche tous les jours. La quantité d’eau nécessaire à une bonne hydratation et à ses besoins dépendra bien sûr de la taille de votre chat et de l’époque de l’année, mais aussi de sa nourriture. Les croquettes contiennent en moyenne 10% d’eau et 80 % pour les pâtées. On estime qu’un chat de 5 kg doit boire environ 250ml d’eau par jour. Les chatons et les chats séniors boivent plus d’eau que les adultes. Vous devez vous inquiétez si vous remarquez que votre chat boit trop peu ou beaucoup trop : cela peut être un signe d’une pathologie sous-jacente (syndrome de polyuro – polydipsie caractéristique d’une insuffisance rénale).  Maintenez toujours de l’eau fraiche et propre à sa disposition.quantité d'eau pour chat

POURQUOI LES CHATS NE BOIVENT PAS ?

Fausse idée reçue ! Le chat a des besoins spécifiques en eau, de l’ordre de 50 ml par kilo et par jour de façon à lui assurer un bon état d’hydratation et de subvenir à ses besoins. Si l’on a l’impression que notre chat ne boit pas assez, on peut le stimuler par l’alimentation (en lui proposant une alimentation mixte constituée de croquettes et de pâtées, ces dernières étant constituées de plus de 80% d’eau). Et par le comportement (en préférant des gamelles en verre ou en porcelaine pour éviter l’odeur éventuelle de « plastique », en changeant l’eau tous les jours, et en éloignant la gamelle d’eau de celle contenant la nourriture). Les chats adorent l’eau « ludique », c’est-à-dire celle coulant des robinets, des pots de fleur, de pluie dans des flaques ….

PEUT-ON DONNER DU LAIT A SON CHAT ?

Contrairement au chaton nourri avec le lait de sa mère, le chat adulte se contente d’eau pour assurer ses besoins hydriques. Le chat adulte perd souvent la capacité digestive de digérer la caséine présente dans le lait et peut ainsi être allergique ou intolérant aux protéines de lait. Plusieurs symptômes peuvent être déclenchés suite à l’ingestion de lait par un chat adulte, troubles digestifs et diarrhées, rougeurs et démangeaisons, … Le chat peut également être intolérant au lactose (« sucre » du lait) à la suite de la disparition de la sécrétion de la lactase, enzyme permettant sa digestion. Certains chats gardent la capacité à digérer le lactose toute leur vie, en quantité malgré tout restreinte (ne pas dépasser dans ce cas plus de 10 ml de lait de vache par kg et par jour, qu’il soit écrémé ou entier).