0,00 € 0

Votre panier est vide

INFO COVID : Fidèles au poste, nous vous livrons selon vos besoins ! EN SAVOIR +

TOUT SAVOIR SUR L’EDUCATION DU CHIEN

comment dresser son chien

Tout le monde souhaite avoir un chien obéissant et se comportant parfaitement à la maison ou à l’extérieur. Pour vous aider à réaliser ce souhait, notre équipe vétérinaire va vous expliquer l’importance d'éduquer votre chiot dès la naissance et vous proposer une méthode efficace pour apprendre à votre chien le rappel. Pour toutes informations sur les colliers de dressage ou les moyens de lutter contre les fugues de votre chien, n’hésitez pas à consulter nos articles dédiés.

QUAND COMMENCER LE DRESSAGE D’UN CHIEN ?

L’éducation du chien commence dès sa naissance

On entend trop souvent dire que l’éducation d’un chiot nécessite d’attendre l’âge de 3 mois voire 6 sous le prétexte qu’il serait incapable, avant cet âge limite, de comprendre et d’intégrer toute forme d’éducation. Or, il faut surtout retenir que l’éducation d’un chiot commence dès sa naissance ! En effet, elle a débuté quasiment dès les premiers jours, au contact de sa mère et de sa fratrie. Les yeux à peine ouverts (à 2 ou 3 semaines), le chiot va commencer à explorer son territoire, à se déplacer autour du nid, à sentir, à communiquer avec sa mère et ses frères et sœurs, et donc à découvrir le monde extérieur qui l’entoure. Plus tôt il sera en contact avec ses congénères et plus vite il apprendra à ne pas en avoir peur, à gérer d’éventuels conflits, en un mot à communiquer.

La sociabilisation d’un chiot débute dès ses premières semaines de vie. Sa mère, dès sa naissance, lui a fixé des interdits et des limites, et bien sûr lui a appris à ne pas mordre : c’est ce que l’on appelle la morsure inhibée, si difficile à apprendre à un chiot qui aurait été séparé de sa mère trop précocement. Une mère bien équilibrée pourra inculquer à ses chiots de bonnes bases. Par conséquent, il est important de choisir un chiot issu d’un élevage sérieux. A ce sujet, nous vous recommandons, dans la mesure du possible, de « rencontrer » la mère du chiot que vous souhaitez acquérir. Quand il arrive dans sa nouvelle famille après avoir quitté sa mère et sa fratrie, il a déjà appris un bon nombre de choses !

Fixez des règles d’apprentissages et s’y tenir !

Apprendre tôt … et bien ! Les règles d’apprentissage doivent s’adapter à chaque individu et à son caractère propre. Le chiot est un être vivant avec ses propres qualités et défauts, sa sensibilité … L’éducation du chien se doit aussi d’être constante. Pour illustrer ce propos, je prendrai l’exemple de la propreté : La technique la plus répandue consiste à utiliser une alèse ou du papier journal afin que le chiot apprenne à faire ses besoins dessus, en attendant de lui apprendre à faire dehors. Erreur ! En effet cette méthode est déconseillée car elle oblige le chiot à apprendre rapidement une chose qu’il devra par la suite « désapprendre » ! Il est en effet plus logique de lui apprendre à faire ses besoins dehors directement. La cohérence d’une bonne éducation consiste à fixer des règles sans les changer régulièrement. Il faut être aussi patient car certains apprennent plus lentement que d’autres. Respectons le rythme de chacun ! Durant ses 6 premiers mois de vie, un chiot fera des apprentissages positifs (qui seront retenus) et négatifs (en cherchant à éviter certaines situations). Il est ainsi plus facile d’éduquer que de rééduquer !

COMMENT DRESSER SON CHIEN AU RAPPEL ?comment éduquer son chien

L’importance d’éduquer son chien au rappel

En ville, il est obligatoire de promener son chien en laisse, en particulier pour les chiens dits « dangereux » dont la marche en laisse est une obligation en toute circonstance sur la voie publique. Certes ! Mais il est aussi important que le chien apprenne à revenir sur un ordre de rappel : en effet, quoi de plus désagréable de ne pas pouvoir lâcher son chien en forêt ou dans de grands espaces, de peur qu’il ne revienne pas ! D’autre part, en ville, sa laisse peut se casser ou il peut sortir la tête de son collier ; dans ces cas précis, il est primordial voire vital que votre chien revienne après l’ordre de rappel.

Le dressage du chien au rappel passe par la patience et la bienveillance

La première qualité que vous devez développer est la patience ! En effet, le rappel est un apprentissage souvent difficile et long qui demandera plusieurs semaines voire plusieurs mois avant d’être acquis par votre chien. Evidemment, on serait tous tenté de crier ou de s’énerver par manque de patience : quoi de plus énervant qu’un chien qui ne revient pas sitôt l’ordre émis ! Et bien non : la punition est à proscrire car le chien pourrait associer la punition à son retour et non au fait qu’il ait tardé à revenir. Retenez qu’il ne faut jamais punir son chien en phase de rappel. Donc, félicitez votre chien à son retour, quel que soit le temps qu’il ait mis à répondre positivement à votre ordre précis de rappel. A ce propos, évitez de rappeler votre chien en prononçant uniquement son nom : Associez à son nom l’ordre précis qui se rapporte à l’apprentissage souhaité. Par exemple, ne dites pas uniquement « Toby ! » mais plutôt « Toby ici ! » ce qui lui permettra d’associer des apprentissages différents à l’emploi de mots variés.

Un environnement extérieur propice au dressage

Il est très important de débuter le dressage au rappel dans un endroit calme et familier dans lequel le chien se sente en sécurité. L’idéal est dans votre maison, votre jardin car les sollicitations sont moins nombreuses …et le risque de fugue limité. Si vous en éprouvez le besoin et par mesure de sécurité, vous pouvez vous munir d’une longue laisse de 10 ou 15 mètres de long appelée « longe ».

La méthode concrète pour apprendre le rappel à son chien

Nous allons désormais entrer dans le vif du sujet et vous proposer une méthode simple et efficace pour apprendre à votre chien à revenir suite à l’ordre de rappel :

  1. Débutez le dressage en apprenant à votre chien à s’asseoir ou à se coucher.
  2. Donnez-lui l’ordre de ne pas bouger.
  3. Reculez progressivement et en douceur, en marchant en arrière, tout en regardant fixement votre chien et en vous aidant d’une de vos mains dressées devant vous, la paume dirigée vers la face de votre chien.
  4. Stoppez à 4 ou 5 mètres en arrière et accroupissez-vous en restant quelques secondes dans cette position sans rien dire.
  5. Appelez alors votre chien en associant l’ordre de rappel : « Rex, viens ! » De nombreux chiens viendront vers vous dès qu’ils vous verront vous éloigner ou vous abaisser. Dans ces cas, sanctionnez-le par un « Non » ferme et replacez-le à sa place initiale. Il ne doit venir QUE lorsque vous l’appelez et non pas avant. Recommencez avec douceur et patience tant que cet ordre ne sera pas acquis.Si votre chien ne vient pas vers vous une fois l’ordre de rappel émis, montrez lui qu’une friandise l’attend, reculez-vous un peu plus ou en dernier recours, tirer doucement sur la longe par petites saccades. Il ne faut ni le forcer, ni le punir.
  6. Une fois l’ordre de rappel bien effectué, récompensez votre chien avec des caresses, des mots doux et affectueux et bien sûr avec une récompense !
  7. Vous pouvez alors recommencez cet apprentissage en reculant de plus en plus loin, en tournant le dos à votre chien voire même en vous cachant derrière une porte ou un mur.
  8. Désormais, vous pouvez utiliser cette même technique à l’extérieur en commençant toujours dans des endroits calmes et sécurisés.

NB LES SIFFLETS A ULTRASONS : Peu audibles par l’homme, les sifflets à ultrasons émettent des fréquences auxquelles le chien est sensible. Ils peuvent être utiles mais ne doivent pas se substituer à l’apprentissage au rappel qui permet de nouer une relation de confiance, sensible et forte entre le chien et son propriétaire.

L'équipe vétérinaire du groupe La Compagnie des Animaux

Conseils vétérinaires gratuits en ligne