L’insuffisance hépatique, c'est quoi ?

C’est une perte de l’efficacité du foie, qui n’est plus capable d’assurer ses fonctions.

Or le foie est un organe vital :

  • il sert à fabriquer des protéines, des lipides et des glucides ;
  • il stocke les vitamines et les glucides ;
  • il permet de neutraliser et de détruire les toxiques ;
  • il contribue à lutter contre les infections en régulant la fonction immunitaire ;
  • il produit des éléments sanguins importants pour une bonne hémostase (coagulation)…

Comment reconnaître les signes d'une insuffisance hépatique ?

Au départ, les signes ne sont pas spécifiques, c’est-à-dire qu’ils n’orientent pas clairement le vétérinaire vers une maladie du foie :

  • Votre chien parait en mauvaise santé : il mange moins bien, il maigrit, il est fatigué, il bouge moins…ce qui peut correspondre à de très nombreuses maladies !
  • Il peut boire plus (polydipsie) et, par conséquent, uriner plus (polyurie).
  • Il faut attendre que le foie soit beaucoup plus atteint, parfois jusqu’à 75%, pour avoir d’autres signes, plus évocateurs.
  • Il peut vomir, parfois avec du sang (hématémèse), baver de façon importante (ptyalisme),
  • Il peut être atteint de diarrhée, avec des selles décolorées, ou encore brun foncées-noires (méléna) s’il existe des saignements dans le tube digestif
  • Il peut au contraire être constipé.
  • Son comportement peut changer, en plus de la perte d’appétit et de la léthargie, il peut trembler, avoir une démarche ébrieuse (comme une personne qui a trop bu), être pris de convulsions…
  • Son abdomen peut être gonflé par un épanchement (ascite = production anormale de liquide dans le ventre) et être douloureux
  • Sa peau ou ses muqueuses peuvent devenir jaune vif (ictère)…
  • Ses gencives peuvent être marquées ou saigner… et beaucoup plus rare, des problèmes de coagulation peuvent exister…

Quelles sont les causes de l’insuffisance hépatique ?

Les causes possibles sont extrêmement variées :

  • Toxiques : sous l’effet de poisons ou toxines produites par des moisissures, plantes, insectes, médicaments comme le paracétamol, produits chimiques dans l’environnement de l’animal, métaux (surcharge en cuivre)…
  • Infectieuses : sous l’effet de bactéries, virus, parasites
  • Tumorales (cancer du foie)
  • Circulatoires (obstruction ou malformation des vaisseaux)

Et malheureusement, il est très fréquent de ne pas identifier clairement l’origine de l’insuffisance, on parlera alors d’insuffisance hépatique « idiopathique ».

Est-ce grave une insuffisance du foie ?

C’est toujours grave, mais le foie possède d’importantes capacités de régénération et si le problème est décelé à temps, l’insuffisance est parfois réversible. Chez un animal âgé, l’insuffisance est généralement chronique, le pronostic est donc plus sombre surtout lorsque l’insuffisance est due à une cirrhose (notamment avec une modification des cellules = fibrose), stade terminal de la maladie.

Quels sont les chiens atteints d’insuffisance hépatique ?

L’insuffisance hépatique chez le chienTous peuvent l’être mais sont prédisposés les Labradors, Dobermans, Caniches, Cocker et les Bedlington Terriers (connus pour être atteints par l’insuffisance hépatique liée à une surcharge en cuivre).

Comment diagnostiquer une insuffisance hépatique chez son chien ? 

Votre vétérinaire suspecte une insuffisance à partir des signes et d’examens complémentaires adaptés : 

  • comme les analyses biochimiques de sang, d’urine, ce sont des tests sur le fonctionnement du foie qui permettent de confirmer l’existence de l’insuffisance ;
  • comme une radiographie (pour voir la taille du foie ou l’existence d’un épanchement) ou mieux une échographie de l’abdomen (évaluer la taille, forme et structure du foie) ;
  • complétés par une biopsie et un prélèvement du liquide présent dans l’abdomen (ascite) le cas échéant pour faire réaliser l’analyse des tissus concernés, ce sont des tests pour évaluer la nature de l’atteinte et sa gravité, notamment l’existence de fibrose.

Comment soigner l’insuffisance hépatique chez le chien ?

Le traitement dépend de la cause. Il est plus efficace lorsque la cause est identifiée et que l’état des tissus hépatiques est connu. Sans cause évidente, un traitement dit « symptomatique » est mis en place. Si l’atteinte est importante, votre animal sera hospitalisé et en général mis sous perfusion et des médicaments lui seront administrés (anti-infectieux, anti-acides, chélateurs de métaux lourds…). La cause de l’insuffisance peut aussi nécessiter une chirurgie (tumeurs, malformation…) mais le remplacement total du foie (transplantation) n’est pas disponible actuellement en médecine vétérinaire. 

Quelle alimentation donner à un chien atteint d’insuffisance hépatique ?

Le régime alimentaire sera une des clés indispensables à la récupération. L’aliment diététique ou le complément alimentaire de l’insuffisant hépatique doit permettre de réduire la charge de travail du foie :

  • en proposant des protéines très digestibles dont la quantité est restreinte et des fibres solubles pour ne pas augmenter l’accumulation de déchets azotés, 
  • en réduisant la teneur en cuivre pour ne pas aggraver les insuffisances liées à l’accumulation en cuivre 
  • en apportant de la L-Carnitine pour limiter la lipidose hépatique (évidemment dommageable en cas d’insuffisance) 
  • en diminuant le sodium (pour éviter certaines hypertensions et l’aggravation de l’ascite) 
Ils ont tous fait leurs preuves… et si on les utilise précocement les guérisons sont possible, car cette maladie est souvent difficile à guérir et c’est la prise en charge nutritionnelle précoce qui fait parfois toute la différence !

Dr Muriel Alnot, vétérinaire et rédactrice