En médecine vétérinaire, comme en médecine humaine, les produits contenant de l’harpagophytum sont souvent préconisés dans la lutte contre les maladies arthrosiques avec des douleurs articulaires chez l’homme ou chez l’animal. Ce produit est-il réellement efficace pour votre animal arthrosique ? Y a-t-il des dangers à le donner à un chien ou à un chat ? Sous quelle forme est-il disponible pour votre animal ? Nous vous présentons les connaissances à ce sujet.

Qu’est-ce que l’harpagophytum ?L'harpagophytum

L’harpagophytum (ou plus exactement de son nom latin Harpagophytum procumbens) est une plante sauvage originaire du désert du Kalahari et des steppes de la Namibie en Afrique du sud notamment, plus couramment appelée "griffe du diable" ou Harpagophyton.

C’est la racine de la plante récoltée à l’automne qui est utilisée, et particulièrement la partie bombée (les racines dites secondaires).

Cette plante est utilisée depuis quelques temps sous forme de complément alimentaire pour aider à soulager les douleurs articulaires et tendineuses liées à l’arthrose.

En médecine humaine elle est également utilisée pour stimuler l’appétit et contribuer à réguler les troubles digestifs comme les ballonnements et les gaz, notamment car étant une plante amère, elle aurait une action cholérétique (stimulation de la production de bile).

Pourquoi l’Harpagophytum procumbens est-il utilisé en phytothérapie ?

Les racines de la griffe du diable ou Harpagophytum procumbens contiennent de l’acide cinnamique, de l’harpagoquinone et des harpagosides, c’est-à-dire des substances de la famille des iridoïdes. Ses principaux composants sont l’harpagoside, le 8-(p-coumaroyl)-harpagide, l’harpagide,le procumbide et leurs esters de coumaroyl. Ces substances agissent par leurs effets de type anti-inflammatoire, en bloquant la synthèse de composés actifs de la réaction inflammatoire : les leucotriènes et les prostaglandines.

Cette plante apporte des bienfaits contre l'arthrose du chien et du chat

L’utilisation chez l’être humain, de l’Harpagophytum procumbens semble montrer qu’il soulage effectivement les phénomènes de douleur articulaire légère à modérée (études sur plus de de 2000 patients) et qu’il réduit la raideur des articulations touchées par l’arthrose. En outre, et c’est un atout non négligeable, l’utilisation de cette plante permet de diminuer le recours aux médicaments anti-inflammatoires habituellement prescrit lors de douleurs arthrosiques.

Malheureusement, les effets sur la digestion ont été moins probants.

L’Organisation mondiale pour la santé (ou OMS) reconnaît donc comme « cliniquement avéré » l’usage de l’harpagophyton « dans le traitement des douleurs liées aux rhumatismes », et comme seulement « traditionnel » son usage dans « la perte d’appétit, les troubles digestifs et les tendinites ». L’Agence européenne du médicament (ou EMA) précise que l’usage traditionnel de l’harpagophyton sera de « soulager les douleurs articulaires mineures, ainsi que les ballonnements, les flatulences et la perte d’appétit temporaire ».

L'harpagophytum séchée

Pourquoi donner de l’Harpagophytum procumbens à votre chien ou à votre chat ?

Chez le chien et le chat, l’Harpagophytum procumbens est préconisé pour les douleurs articulaires liées :

  • à une pratique sportive intensive (agility, courses) chez le chien ;
  • au vieillissement du système musculo-squelettique ;
  • ou bien dues à un traumatisme osseux (par exemple un accident).

Quels sont les produits contenant de l’Harpagophytum procumbens pour votre chien ou votre chat ?

L’ Harpagophytum procumbens est administré le plus souvent sous forme de gélules de plante sèche, d’extraits secs ou liquides, de gels, ou encore de crèmes ou de pommades. Le plus souvent, en médecine humaine comme en médecine vétérinaire ces produits garantissent une teneur minimale en harpagosides, donc une action.

Vous le trouverez de l’ Harpagophytum procumbens :

Sous forme de comprimés ou gélules pour chiens et chats dans : (dosage et posologie)

  • le Cartimax associé à de la glucosamine, de la reine des prés et des oligoéléments ; à raison d’une gélule pour 10 kg de poids par jour (en version mini et capsule pour les chats), pendant le repas, en général par cures d’un mois renouvelables ou en permanence, selon les conseils du vétérinaire.
  • l’Arthrovet de Labbea, associé à de la Glucosamine, du Collagène de type II, de la prêle, du bambou, des feuilles de cassissier, et de la reine des prés ; à raison d’un comprimé par jour pour 10kg de poids pendant un mois (renouvelable) et de deux comprimés par jour pour 10 kg de poids en période de crise pendant sept jours.
  • Le Pernacox , associé à Filipendula ulmaria et des glycosaminoglycanes, extraits d'un mollusque, Perna caniliculus ; à raison de ¼ comprimé pour 5 kg pendant 15 jours.
  • Le VetExpert Arth-ASUH, (qui existe aussi en capsules) associé à de la glucosamine, de la chondroïtine, de l’acide hyaluronique, des ASU (’insaponifiables d’avocat et de soja), de la L-carnitine, des vitamines et des oligoéléments ; à raison de 1 capsule par jour pour 5 kg pendant 3 semaines à plusieurs mois.
  • Le Elementvet Articulations renforcées, associé à de la chondroïtine, de la glucosamine, du Lithothamne (calcium) et de la prêle ; à raison de 1 comprimé par jour par tranche de 15 kg de poids, en cure d'un mois, à renouveler 2 à 3 fois par an.

Sous forme de bouchées dans : 

  • Le Easypill Resolvin Articulations associé à de la chondroitine, de la glucosamine, des omega 3 (EPA et DHA), des vitamines et des oligoéléments pour chien en barre de 7 portions (selon les besoins son administration peut être renouvelée), ou pour chat à raison d’une boulette par jour pendant 1 mois et demi.

Sous forme de gels de massage

A appliquer plusieurs fois par jour, pour une action bien localisée (ou sur toutes les articulations) et qui conviennent également aux chats dans :

  • Le Doloflamil de Wamine , associé à de l'huile essentielle de Gaulthérie, de l'huile essentielle de Menthe poivrée, et de l'huile essentielle de Romarin Camphre.
  • Le Traumagreen de Greenpex, associé à de l’hydrolat d’Hélichryse Italienne Bio* (Helichrysum italicum), de l’extrait de Prêle (Equisetum arvense), et des huiles essentielles de Gaulthérie Couchée (Gaultheria procumbens), d’Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora), de Romarin chémotype Camphre (Rosmarinus officinalisct camphre) et de Menthe Poivrée (Mentha piperita).

Doit-on prendre des précautions si l’on donne de l’Harpagophytum procumbens à un chien ou à un chat ?

Oui, dans l’absolu, aucune substance n’est véritablement inoffensive même en phytothérapie.

Contre indication et effets secondaires

Chez les chiens et chats, comme chez l’humain, l’usage de l’Harpagophytum procumbens sera donc déconseillé dans le cas d’ulcères duodénaux ou gastriques pour éviter l’effet cholérétique (stimulant les secrétions de bile).

L’Harpagophytum procumbens a montré une interaction avec la warfarine (Coumadine), qui s’expliquerait par l’inhibition de l’isoenzyme CYP2C9, son utilisation est donc déconseillée dans le cas de l’usage concomitants de traitements anticoagulants (fluidifiants sanguins).

L’Agence européenne du médicament déconseille également l’harpagophyton pendant la grossesse et l’allaitement, en l’absence d’études sur ce sujet chez le chien et le chat,  l’Harpagophytum procumbens ne sera pas non plus conseillé pour les chiennes et les chattes gestantes ou allaitantes.

Il ne semble pas exister d’interactions avec d’autres traitements.

Alors pourquoi ne pas faire le test ?

Ou acheter vos compléments alimentaires à base d'Harpagophytum à petits prix ?

Vous pourrez retrouver un large choix de produits à base d'Harpagophytum sur notre boutique en ligne lacompagniedesanimaux.com. Protégez votre chat et votre chien de la douleur articulaire avec un produit adapté aux animaux de compagnie contenant de l’Harpagophytum procumbens. Vous diminuerez ainsi la fréquence des cures par les médicaments anti-inflammatoires classiques…

Découvrez nos articles similaires :