Les tiques nous empoisonnent la vie durant la belle saison, parasites externes difficiles à éliminer du corps de nos compagnons. Vos nombreuses questions nous ont guidé pour rédiger ce sujet afin de vous apporter des réponses, d’actualité en plein été, saison lors de laquelle les tiques pullulent.

Qu’est-ce qu’une tique ?

Voilà la bête ! La tique (et non pas le tic, erreur si souvent commise) fait partie de la famille des acariensVoilà la bête ! La tique (et non pas le tic, erreur si souvent commise) fait partie de la famille des acariens

Dotées des noms barbares de Dermacentor reticulatus, Dermacentor marginatus, Ixodes ricinus et Rhipicephalus bursa… Elles peuvent infester les chevaux comme d’autres espèces. Elles existent partout en France, certaines espèces plus adaptées en milieu frais et humides, d’autres privilégiant le pourtour méditerranéen. Elles alternent des périodes de vie libre, et des périodes d’environ une semaine sur leur hôte (l’animal sur lequel elles sont) pour se nourrir de sang, passant d’une taille de quelques millimètres, à 2 cm ! Ce long et copieux repas leur permet de retourner dans la nature afin de pondre et de se reproduire en très grande quantité.

Comment les tiques arrivent-elles sur le cheval ?

Elles vivent dans les arbustes des haies et dans les hautes herbes, donc à l’extérieur des écuries, et c’est donc lors de promenades ou de séjours au pré ou au paddock que les chevaux les attrapent. Souvent elles sont en hauteur, elles chassent à l’affût, et se laisse tomber sur leur proie sur laquelle elles se fixent solidement en peu de temps grâce à leurs pièces buccales.

Quels sont les risques pour nos chevaux ?

Il y a des risques de spoliation sanguine lors d’infestation massive, ce qui est rare, sauf pour des chevaux à l’abandon.
La piqûre n’a rien de grave, et les chevaux, comme tous les animaux, peuvent en supporter de nombreuses, elles se nourrissent puis repartent vivre leur vie ailleurs après quelques jours.
Ce qui est nettement plus ennuyeux, c’est que certains individus - pas tous fort heureusement ! sinon tous les chevaux seraient gravement malades – portent des maladies et les inoculent aux animaux hôtes lors de la morsure.

Cheval infesté de tiquesCheval infesté de tiques

Les maladies que les tiques peuvent porter et inoculer lors de la morsure sont regroupées sous le nom de « maladies à tiques », qui sont :

  • La piroplasmose ;
  • La maladie de Lyme (ou Borréliose) ;
  • L’Anaplasmose Equine (ou Ehrlichiose Equine) ;
  • L’Encéphalite Infectieuse Equine ;
  • La Fièvre Hémorragique Equine.

Les deux premières sont les plus fréquentes et les plus connues.

Quels sont les symptômes de la piroplasmose chez le cheval ?

Parfois sourde, mais le plus souvent aiguë et grave, le cheval est malade, fatigué, abattu, perte d’appétit, il a de la fièvre, parfois plus de 40 °C. La maladie est due à deux microparasites (Babésia équi et Babésia caballi) qui infestent les globules rouges et les détruisent. On observe donc une anémie et une jaunisse : coloration jaune des muqueuses.

Quels sont les symptômes de la maladie de Lyme chez le cheval ? 

Plus sourde, parfois inapparente, on a plus de mal à faire le lien entre l’infection et l’expression de symptômes. Ceux-ci sont peu spécifiques : fièvre, léthargie, anorexie, amaigrissement chronique, raideur, arthrite, fourbure, avortement … Tous ces symptômes peuvent faire penser à bien d’autres maladies et d’autres causes, et le diagnostic est difficile à poser.

Comment éloigner les tiques des chevaux ?

C’est plutôt la question inverse qu’il faut se poser : comment éloigner nos chevaux des tiques ?
Car éloigner les tiques est mission quasi-impossible.
Il faut alors éviter les broussailles dans les paddocks, éviter de faire des haies ou alors clôturer les paddocks à un bon mètre de la haie, et tailler les haies de façon à ce que les branchages hauts de soient pas au dessus des chevaux.
Eviter, quand vous vous promenez en forêt, de frôler les branchages, si possible…

Comment se débarrasser des tiques sur les chevaux ?

Il faut les chercher et les traquer, elles sont souvent fixées dans la crinière et la base de la queue, et dans les zones des plis de peau : coude, grasset, passage de sangle, … là où la peau est fine et les vaisseaux sanguins apparents.
Bon courage, parce qu’elles sont nombreuses.
Tâcher d’enlever la tête, qui est bien enfoncée dans la peau, pour éviter qu’elle ne se détache et forme un kyste sous cutané, donc armez-vous de vos ongles, et pour ceux qui sont trop courts, d’une pince à épiler, ou d’une pince spécialement conçue à cet effet.

Comment protéger les chevaux des tiques ?

Il n’existe pas de produits anti-tiques chez les chevaux, comme on peut facilement en trouver pour les chiens et les chats, qui les protègent sur une durée importante.
Néanmoins les sprays à base de pyréthrinoïdes ont une action répulsive sur les tiques, en plus des mouches et autres insectes.

Existe-t-il des produits naturels contre les tiques ?

Malheureusement vous ne trouverez pas de produits sans pesticide avec une réelle efficacité contre les tiques. Les recettes que vous trouverez sur le web ont une efficacité bien moindre, c’est à vous de juger sur le terrain.

On trouve par exemple cette recette :

  • 2 cuillères à soupes de fleurs de lavande ;
  • 2 cuillères à soupe de sauge sèche ;
  • 2 cuillères à soupe de thym séché ;
  • 3 cuillères à soupe de romarin sec ;
  • 3 cuillères à soupe de menthe séchée ;
  • 1 litre de vinaigre de cidre bio non filtré.

Le vinaigre blanc tue-t-il les tiques ?

Non, les tiques sont très résistantes et le vinaigre ne les tue pas. Lorsque vous avez retiré des tiques il est recommandé de les faire brûler pour être sûr de les éliminer correctement.

Quelles huiles essentielles contre les tiques ?

Malgré leur efficacité moindre que des produits pesticides on peut citer l’huile de cade et d’eucalyptus et la recette suivante :

  • 100 gouttes d'huile essentiellede Tea Tree ;
  • 100 gouttes d'huile essentiellede Lavande Vraie ;
  • 50 gouttes d'huile essentiellede Clou de Girofle ;
  • 50 gouttes d'huile essentiellede Lemongrass ;
  • 25 mL d'alcool pharmaceutique modifié.

Quelles odeurs repoussent les tiques ?

En dehors des huiles essentielles précitées qui peuvent avoir un effet répulsif contre les tiques mais qui reste à prouver, il n’y a pas d’odeur particulière ayant prouvé son efficacité.

En conclusion la lutte contre les parasites que sont les tiques est justifiée compte tenu de la gravité des maladies que les chevaux peuvent attraper lors de leur morsure. Cette lutte est compliquée car les tiques sont très présentes, très résistantes, et peu sensibles aux traitements, que ceux-ci soient naturels ou contenant des pesticides. Le mieux est d’agir préventivement en évitant d’emmener les chevaux au contact des tiques lors de promenades en forêt ou de séjours au paddock, en faisant le maximum pour éviter le contact avec les branchages, les haies ou les arbustes.

Découvrez nos articles similaires :