0,00 € 0

Votre panier est vide

Previcox 227 mg 10 cps - La Compagnie Des Animaux
Cliquez ici pour agrandir l'image

Produit indisponible Votre alerte a été enregistrée Être alerté

Ce produit est un médicament soumis à ordonnance qui ne peut être vendu sur ce site.

Marque : Previcox
Espèces : Chiens
Reference : Med-6796916
Description rapide

Previcox est un anti inflammatoire destiné chez le chien à soulager la douleur et l'inflammation associées à l'arthrose. Previcox s'utilise également après une chirurgie des tissus mous ou une chirurgie orthopédique pour soulager la douleur et l'inflammation associée. Attention ce médicament ne doit pas être utilisé chez les chiennes gestantes, des animaux de moins de 3 kg.

  • Description
  • Propriétés
  • Conditionnement
  • Composition
  • Mode d'emploi
  • Avis Dogteur

Qu’est ce que Previcox ?

Le principe actif de Previcox, le firocoxib, appartient à une catégorie de médicaments ayant une activité anti-inflammatoire. Previcox se présente sous la forme de comprimés à croquer pour chien (57 mg et 227 mg) ; il est également autorisé en pâte orale pour les chevaux (8.2 mg/g).

Dans quel cas Previcox est il utilisé ?

Previcox est indiqué pour le soulagement de la douleur et de l’inflammation associées à l’arthrose, à la chirurgie des tissus mous, à la chirurgie orthopédique et à la chirurgie dentaire chez le chien et pour l'atténuation de la douleur et de l'inflammation associées à l’arthrose et la réduction de la claudication associée chez le cheval. La dose, la durée et la fréquence de traitement dépendent du poids et du type de l’animal, ainsi que de la pathologie à traiter. Pour plus de détails, veuillez consulter la notice. 

Comment Previcox agit t il ?

Previcox contient du firocoxib, qui appartient à la classe des anti inflammatoires non stéroïdiens (AINS) du groupe des Coxibs, agissant par inhibition sélective de la cyclooxygénase-2 (COX-2). Les coxibs ont des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et antipyrétiques. Firocoxib bloque l’enzyme (cyclo-oxygénase) impliquée dans la formation des prostaglandines. Comme les prostaglandines sont des substances qui déclenchent la douleur, l’exsudation et l’inflammation, Previcox réduit donc ces réponses.

Quelles études ont été menées avec Previcox ?

Previcox a été étudié sur des animaux de laboratoire, ainsi que sur des chiens et des chevaux qui ont été traités dans différents cabinets/cliniques vétérinaires en Europe (« études cliniques »).

Chien : Previcox en comprimé à croquer pour chien a été étudié dans deux grandes études de terrain européennes sur des chiens, limitée à 90 jours. On a constaté une amélioration du score de la claudication chez les chiens atteints d’arthrose établie. Le produit s’est montré d'une efficacité comparable aux autres produits de référence (carprofène et méloxicam, respectivement).

Cheval : Deux études multicentriques ont été menées (l’une aux États Unis et l’autre en Europe) pour étudier l’efficacité, la sécurité et l’acceptabilité du firocoxib dans des conditions de terrain lorsqu’il est administré aux chevaux par voie orale une fois par jour pendant 14 jours à une dose de 0,1 mg/kg. Le CVMP a estimé que la pâte orale de Previcox était aussi efficace que les autres produits autorisés (phénylbutazone et védaprofène) pour le soulagement de la douleur et de l’inflammation associées à l’arthrose et la réduction de la claudication chez les chevaux.

Quel est le bénéfice démontré par Previcox au cours des études ?

Previcox en comprimé pour chien a permis d’améliorer les scores pour le soulagement de la douleur et de l’inflammation. L’administration du produit conformément à la posologie recommandée pendant une durée maximale de 90 jours a permis d’obtenir une amélioration du score relatif à la claudication chez les chiens atteints d’arthrose établie. La pâte orale de Previcox administrée une fois par jour pendant 14 jours à une dose de 0,1 mg/kg a amélioré les scores cliniques pour la claudication et les blessures des tissus mous chez les chevaux ; elle a également permis de soulager la douleur et l’inflammation associées à l’arthrose chez les chevaux.

Quel est le risque associé à l'utilisation de Previcox ?

Les effets secondaires observés sous Previcox sont caractéristiques de ceux observés avec d’autres médicaments de la même catégorie (AINS), comme les blessures orales (lésion tissulaire) dans la bouche des chevaux, les fèces molles/diarrhée ou la léthargie. Ces réactions sont généralement passagères et réversibles à l’arrêt du traitement. Previcox ne doit pas être administré avec des corticostéroïdes ou d’autres AINS. Il faut faire preuve de prudence lorsqu'il est utilisé en association avec des molécules ayant un effet sur le flux sanguin rénal, tels que les diurétiques. 

Quelles sont les précautions à prendre par la personne qui administre le médicament ou entre en contact avec l’animal ?

En cas d’ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquetage. Eviter tout contact avec les yeux ou la peau. En cas de contact, rincer immédiatement à l’eau. Se laver les mains après utilisation du produit. Remettre les demi-comprimés non utilisés dans la plaquette et tenir hors de la portée des enfants. Les femmes en âge de procréer doivent éviter le contact avec le produit ou porter des gants jetables lorsqu’elles administrent le produit.

Quel est le temps d’attente ?

Le temps d’attente est la durée qui s’écoule entre l’administration du médicament et le moment où l’animal peut être abattu et la viande utilisée pour la consommation humaine, ou le lait utilisé pour la consommation humaine. Après le dernier jour de traitement par Previcox, les chevaux ne doivent pas être abattus pendant 26 jours (en cas de traitement avec la pâte orale). L’utilisation de Previcox n’est pas autorisée chez les femelles en lactation dont le lait est destiné à la consommation humaine.

Pourquoi Previcox a t il été approuvé ?

Le comité des médicaments à usage vétérinaire (CVMP) a estimé que les effets bénéfiques de Previcox étaient supérieurs aux risques liés au traitement et a recommandé l’octroi d’une autorisation de mise sur le marché pour Previcox. Le rapport bénéfices/risques peut être consulté dans le chapitre de cet EPAR consacré à la discussion scientifique.

Propriétés pharmacodynamiques:

Le firocoxib est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) du groupe des coxibs, agissant par inhibition sélective de la synthèse des prostaglandines induite par la cyclo-oxygénase-2 (COX-2). La cyclo-oxygénase est responsable de la formation des prostaglandines. Il a été montré que la COX-2 est l'isoforme de l'enzyme induite par des stimuli pro-inflammatoires et qui serait le principal responsable de la synthèse des médiateurs prostanoïdes de la douleur, de l'inflammation et de la fièvre. Les coxibs ont par conséquent des propriétés analgésiques, anti-inflammatoires et antipyrétiques.
On estime que la COX-2 est également impliquée dans l'ovulation, l'implantation, la fermeture du canal artériel, et dans les fonctions du système nerveux central (induction de la fièvre, perception de la douleur et fonction cognitive).
Dans des essais in vitro sur sang total de chien, le firocoxib montre une sélectivité envers la COX-2 environ 380 fois plus importante qu'envers la COX-1. La concentration de firocoxib nécessaire à inhiber 50 % de l'activité de l'enzyme COX-2 (CI50) est de 0,16 (+/- 0,05) µM, alors que la CI50 de la COX-1 est de 56 (+/- 7) µM.


Caractéristiques pharmacocinétiques:

Après administration orale chez le chien à la dose préconisée de 5 mg par kg de poids vif, le firocoxib est rapidement absorbé et la concentration maximale est atteinte en 1,25 (+/- 0,85) heures (Tmax). Le pic de concentration (Cmax) est de 0,52 (+/- 0,22) µg/ml (équivalent à environ 1,5 µM), l'aire sous la courbe (AUC 0-24) est de 4,63 (+/- 1.91) µg.h/ml, et la biodisponibilité orale est de 36,9 % (+/- 20,4). La demi-vie d'élimination (T1/2) est de 7,59 (+/- 1,53) heures. La liaison du firocoxib aux protéines plasmatiques est d'environ 96 %. Après administration orale de doses multiples, l'état d'équilibre est atteint à la 3edose journalière.
Le firocoxib est principalement métabolisé par désalkylation et glucurono-conjugaison dans le foie. L'élimination se fait essentiellement par la bile et le tractus gastro-intestinal.


Incompatibilités:

Sans objet.

Boite de 10 cps

Composition qualitative et quantitative Principes actifs et excipients à effets notoires :

PREVICOX® 57 mg :
Firocoxib .....57 mg
Excipients QSP.....1 comprimé
Oxydes de fer (E172). Caramel (E150d).

PREVICOX®227 mg :
Firocoxib .....227 mg
Excipients QSP.....1 comprimé
Oxydes de fer (E172). Caramel (E150d).


Forme pharmaceutique:

Comprimés à croquer.
Comprimés brun clair ronds convexes gravés et sécables.

Liste des excipients

Lactose monohydratée Cellulose microcristalline Fumée de noyer Chartor Cellulose hydroxypropyle Croscarmellose sodique Stereate de magnesium Caramel (E150d) Dioxyde de silicium colloïdal Oxydes de fer (E172) 

Posologie:

Arthrose :
administrer 5 mg/kg de poids vif en une fois par jour selon le tableau ci-dessous.
Les comprimés peuvent être mélangés ou non à l'alimentation.
La durée du traitement varie selon la réponse observée. Comme la durée des études de terrain était limitée à 90 jours, la mise en place d'un traitement plus long devrait être évaluée avec attention et faire l'objet d'un suivi vétérinaire régulier.

Soulagement de la douleur post-opératoire :
administrer une dose quotidienne de 5 mg/kg de poids vif selon le tableau ci-dessous, jusqu'à 3 jours si nécessaire. La première dose est administrée environ 2 heures avant l'opération.
Après une chirurgie orthopédique et suivant la réponse observée, le traitement peut être poursuivi après les 3 premiers jours suivant la même posologie quotidienne et laissé au jugement du vétérinaire traitant.

 

Poids corporel (kg)                                                  Nombre de comprimés à croquer par présentation                                                           mg/kg

                                                                                           57 mg                                      227 mg

3,0 – 5,5                                                                             0,5                                                                                                                          5,2 – 9,5

5,6 – 10                                                                              1                                                                                                                             5,7 – 10,2

10,1 – 15                                                                            1,5                                                                                                                          5,7 – 8,5

15,1 – 22                                                                                                                              0,5                                                                        5,2 – 7,5

22,1 – 45                                                                                                                              1                                                                           5,0 – 10,3

45,1 – 68                                                                                                                              1,5                                                                        5,0 – 7,5

68,1 – 90                                                                                                                              2                                                                           5,0 – 6,7


voie d'administration:
Voie orale.

Surdosage (symptômes, conduite d'urgences, antidotes):

Chez des chiens âgés de 10 semaines en début de traitement à des doses égales ou supérieures à 25 mg/kg/jour (5 fois la dose recommandée) pendant 3 mois, les signes suivants de toxicité ont été observés : perte de poids, perte d'appétit, remaniements du foie (accumulation de lipides), du cerveau (vacuolisation), du duodénum (ulcères) et mortalité. A des doses supérieures à 15 mg/kg/jour (3 fois la dose recommandée) administrées pendant 6 mois, des réactions similaires ont été observées, mais la fréquence et la gravité étaient inférieures et il n'y avait pas d'ulcères duodénaux. Au cours de ces études de tolérance chez l'animal cible, les effets indésirables étaient réversibles chez certains chiens à l'arrêt du traitement.
Chez des chiens âgés de 7 mois en début de traitement à des doses égales ou supérieures à 25 mg/kg/jour (5 fois la dose recommandée) pendant 6 mois, des effets indésirables gastro-intestinaux (vomissements) étaient observés.
Aucune étude de surdosage n'a été effectuée chez des animaux âgés de plus de 14 mois.
Si des symptômes de surdosage sont observés, interrompez le traitement.

Contre-indications

Ne pas utiliser chez les chiennes gestantes ou en lactation.

Ne pas utiliser chez les animaux âgés de moins de 10 semaines ou d’un poids inférieur à 3 kg.

Ne pas utiliser chez des animaux présentant un saignement gastro-intestinal, une dyscrasie sanguine ou des troubles hémorragiques.

Ne pas utiliser en association avec des corticostéroïdes ou d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)

 

Précautions particulières d'emploi

Précautions particulières d'emploi chez les animaux

Ne pas dépasser la dose recommandée dans le schéma posologique.

L’utilisation chez de très jeunes animaux, ou chez des animaux atteints d’insuffisance rénale, cardiaque ou hépatique (suspectée ou confirmée), peut entraîner des risques supplémentaires. Si une telle utilisation ne peut être évitée, celle-ci devra être effectuée sous surveillance vétérinaire stricte. Eviter d’utiliser chez des animaux déshydratés, en hypovolémie ou en hypotension, en raison du risque accru de toxicité rénale.

Eviter toute association avec des produits ayant un potentiel néphrotoxique. En cas de risque de saignement gastro-intestinal ou en cas d’intolérance connue aux AINS, le produit doit être utilisé sous contrôle vétérinaire strict.

Des troubles rénaux et/ou hépatiques ont été rapportés dans de très rares occasions chez des chiens ayant reçu le traitement à la dose recommandée. Il est possible qu’une proportion de tels cas soit due à une pathologie hépatique ou rénale sub-clinique antérieure au début du traitement. Il est donc recommandé de pratiquer des examens de laboratoires pour établir les paramètres biochimiques de base des fonctions rénale ou hépatique, avant le début du traitement et périodiquement durant le traitement. Le traitement doit être interrompu en présence d’un des signes suivants : diarrhées à répétition, vomissements, sang occulte dans les fèces, perte de poids soudaine, anorexie, léthargie, détérioration de paramètres biochimiques hépatiques ou rénaux.

Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux

Se laver les mains après utilisation du produit. En cas d’ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l’étiquetage. Remettre les demi-comprimés non utilisés dans la plaquette et tenir hors de la portée des enfants.

Effets indésirables (fréquence et gravité)*

Des vomissements et des diarrhées ont été occasionnellement observés. Ces réactions sont généralement passagères et réversibles à l’arrêt du traitement.

Des troubles rénaux et/ou hépatiques ont été rapportés dans de très rares occasions chez des chiens ayant reçu le traitement à la dose recommandée.

Dans de rares cas, des symptômes nerveux ont été rapportés chez des chiens traités.

Si des effets secondaires apparaissent tels que vomissements, diarrhées à répétition, sang dans les fèces, perte de poids soudaine, anorexie, léthargie, détérioration de paramètres biochimiques hépatiques ou rénaux, le traitement doit être interrompu et un vétérinaire doit être consulté.

Comme lors de l’utilisation d’autre AINS, des effets secondaires très graves peuvent avoir lieu et, dans des cas très rares, peuvent être fatals. *La fréquence des effets indésirables possibles est définie selon la convention suivante : Rares (affecte 1 à 10 animaux sur 10 000) Très rares (affecte moins de 1 animal sur 10 000) 4.7 Utilisation en cas de gravidité, de lactation ou de ponte Ne pas utiliser chez les chiennes gestantes ou en lactation. Les études de laboratoire sur les lapins ont mis en évidence des effets maternotoxiques et foetotoxiques, à des doses proches de celles recommandées pour le chien.

Interactions médicamenteuses et autres

Un traitement préalable par d’autres anti-inflammatoires peut entraîner l’apparition ou l’aggravation d’effets indésirables. Il est donc recommandé d’observer une période de 24 heures sans traitement avant de commencer le traitement avec Previcox. La durée de cette période de transition doit être adaptée en fonction des propriétés pharmacocinétiques des produits utilisés précédemment.

Ne pas administrer Previcox simultanément avec d’autres AINS ou des glucocorticoïdes.

Une ulcération du tractus gastro-intestinal peut être exacerbée par les corticostéroïdes chez les animaux à qui des produits anti-inflammatoires non-stéroïdiens ont été administrés. Un traitement simultané avec des molécules ayant un effet sur le flux sanguin rénal, telles que les diurétiques ou les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (IECA), doit faire l’objet d’un suivi clinique.

Toute association avec des produits potentiellement néphrotoxiques doit être évitée en raison d’un risque accru de toxicité rénale. Les produits anesthésiques pouvant affecter la perfusion rénale, un apport liquidien parentéral doit être envisagé pendant l’opération afin de réduire de potentielles complications rénales lors de l’utilisation d’AINS en péri-opératoire. L’utilisation simultanée d’autres principes actifs fortement liés aux protéines peut entraîner une compétition avec le firocoxib sur les sites de liaison, et avoir par conséquent des effets toxiques.

Mises en garde particulières à chaque espèce cible:

Aucune.


Précautions particulières d'emploi chez les animaux:

Ne pas dépasser la dose recommandée dans le schéma posologique.
L'utilisation chez de très jeunes animaux, ou chez des animaux atteints d'insuffisance rénale, cardiaque ou hépatique (suspectée ou confirmée), peut entraîner des risques supplémentaires. Si une telle utilisation ne peut être évitée, celle-ci devra être effectuée sous surveillance vétérinaire stricte.
Eviter d'utiliser chez des animaux déshydratés, en hypovolémie ou en hypotension, en raison du risque accru de toxicité rénale. Eviter toute association avec des produits ayant un potentiel néphrotoxique.
En cas de risque de saignement gastro-intestinal ou en cas d'intolérance connue aux AINS, le produit doit être utilisé sous contrôle vétérinaire strict. Des troubles rénaux et/ou hépatiques ont été rapportés dans de très rares occasions chez des chiens ayant re çu le traitement à la dose recommandée. Il est possible qu'une proportion de tels cas soit due à une pathologie hépatique ou rénale sub-clinique antérieure au début du traitement. Il est donc recommandé de pratiquer des examens de laboratoires pour établir les paramètres biochimiques de base des fonctions rénale ou hépatique, avant le début du traitement et périodiquement durant le traitement.
Le traitement doit être interrompu en présence d'un des signes suivants : diarrhées à répétition, vomissements, sang occulte dans les fèces, perte de poids soudaine, anorexie, léthargie, détérioration de paramètres biochimiques hépatiques ou rénaux.


Précautions particulières à prendre par la personne qui administre le médicament vétérinaire aux animaux:

Se laver les mains après utilisation du produit.
En cas d'ingestion accidentelle, demandez immédiatement conseil à un médecin et montrez-lui la notice ou l'étiquetage.
Remettre les demi-comprimés non utilisés dans la plaquette et tenir hors de la portée des enfants.


Autres précautions:

Aucune.


Effets indésirables (fréquence et gravité):

Des vomissements et des diarrhées ont été occasionnellement observés. Ces réactions sont généralement passagères et réversibles à l'arrêt du traitement. Des troubles rénaux et/ou hépatiques ont été rapportés dans de très rares occasions chez des chiens ayant reçu le traitement à la dose recommandée. Dans de rares cas, des symptômes nerveux ont été rapportés chez des chiens traités.
Si des effets secondaires apparaissent tels que vomissements, diarrhées à répétition, sang dans les fèces, perte de poids soudaine, anorexie, léthargie, détérioration de paramètres biochimiques hépatiques ou rénaux, le traitement doit être interrompu et un vétérinaire doit être consulté. Comme lors de l'utilisation d'autre AINS, des effets secondaires très graves peuvent avoir lieu et, dans des cas très rares, peuvent être fatals.
La fréquence des effets indésirables possibles est définie selon la convention suivante :
- rares (affecte 1 à 10 animaux sur 10 000).
- très rares (affecte moins de 1 animal sur 10 000).


Utilisation en cas de gravidité et de lactation ou de ponte:

Ne pas utiliser chez les chiennes gestantes ou en lactation.
Les études de laboratoire sur les lapins ont mis en évidence des effets maternotoxiques et fœtotoxiques, à des doses proches de celles recommandées pour le chien.


Interactions médicamenteuses et autres:

Un traitement préalable par d'autres anti-inflammatoires peut entraîner l'apparition ou l'aggravation d'effets indésirables. Il est donc recommandé d'observer une période de 24 heures sans traitement avant de commencer le traitement avec PREVICOX®. La durée de cette période de transition doit être adaptée en fonction des propriétés pharmacocinétiques des produits utilisés précédemment.
Ne pas administrer PREVICOX®simultanément avec d'autres AINS ou des glucocorticoïdes. Une ulcération du tractus gastro-intestinal peut être exacerbée par les corticostéroïdes chez les animaux à qui des produits anti-inflammatoires non-stéroïdiens ont été administrés.
Un traitement simultané avec des molécules ayant un effet sur le flux sanguin rénal, telles que les diurétiques ou les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine (IECA), doit faire l'objet d'un suivi clinique. Toute association avec des produits potentiellement néphrotoxiques doit être évitée en raison d'un risque accru de toxicité rénale. Les produits anesthésiques pouvant affecter la perfusion rénale, un apport liquidien parentéral doit être envisagé pendant l'opération afin de réduire de potentielles complications rénales lors de l'utilisation d'AINS en péri-opératoire.
L'utilisation simultanée d'autres principes actifs fortement liés aux protéines peut entraîner une compétition avec le firocoxib sur les sites de liaison, et avoir par conséquent des effets toxiques.

 

Incompatibilités:

Sans objet.


Durée de conservation:

Durée de conservation du médicament vétérinaire tel que conditionné pour la vente : 3 ans.
Les demi-comprimés non-utilisés doivent être remis dans l'emballage d'origine et peuvent être conservés jusqu'à 7 jours.


Précautions particulières de conservation selon pertinence:

A conserver en dessous de 30°C.
A conserver dans l'emballage d'origine.


Précautions particulières à prendre lors de l'élimination de médicaments non utilisés ou de déchets dérivés de l'utilisation de ces médicaments:

Tous médicaments vétérinaires non utilisés ou déchets dérivés de ces médicaments doivent être éliminés conformément aux exigences locales.


Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché / exploitant:

MERIAL
29 avenue Tony Garnier
FR-69007 LYON


Numéro d'autorisation de mise sur le marché et date de première autorisation:

EU/2/04/045/001-006


Inscription au tableau des substances vénéneuses (Liste I / II). Classement du médicament en matière de délivrance:

Liste I.
A ne délivrer que sur ordonnance.

Commentaires

Soyez le premier à commenter ce produit!