0,00 € 0

Votre panier est vide

Une question sur votre animal ? Contactez noTre équipe de vétérinaires expérimentés !En savoir +

LES VERMIFUGES POUR CHIEN : NATURELS & CHIMIQUES

Comment choisir un vermifuge pour chien

Les chiens doivent être vermifugés de façon très régulière et pendant toute leur vie. Le but est d’éliminer les parasites internes (les vers) qui peuvent coloniser le tube digestif de nos canidés. Le vermifuge pour chien devra être adapté en fonction de différents critères : âge, taille, poids, race, milieu de vie et parasites ciblés. Ces parasites peuvent nuire à la santé de l’animal mais également à celle des enfants, des personnes âgées et des personnes immunodéprimées qui vivent au contact du chien infesté qui peut les parasiter à leur tour.

QUELS SONT LES PARASITES INTERNES DU CHIEN ? (VERS, ASCARIS …)

Quels sont les parasites du chien

Les parasites internes ou endoparasites, vivent à l’intérieur du corps de nos chiens. Au sein de leurs organes ou de leurs tissus, comme le tube digestif, le cœur, les poumons, le sang. Ces parasites peuvent être répartis en trois grandes familles :

  • Les nématodes ou vers ronds.
  • Les cestodes ou vers plats.
  • Les protozoaires.

Les nématodes

Les nématodes sont des vers ronds qui ressemblent à des spaghettis ou des fils plus ou moins longs. La plupart sont visibles à l’œil nu. En général, ces vers sont très prolifiques et libèrent une très grande quantité d’œufs, résistants dans le milieu extérieur. La morphologie des œufs permet la différenciation des espèces lors de l’examen des selles au microscope (coproscopie). Les principaux nématodes du chien sont les suivants :

Les parasites intestinaux du chien

Les ankylostomes

Hématophages (se nourrissant de sang), les ankylostomes mesurent de 1 à 2 cm de long et provoquent chez les chiens une diarrhée rebelle parfois sanguinolente.

Les trichures

Hématophages eux aussi, localisés au niveau du gros intestin et du caecum, les trichures mesurent environ 4 à 7 cm de longueur et provoquent une diarrhée chronique chez les chiens infestés.

Les ascaris

Les ascaris ne se fixent pas à la paroi intestinale des chiens mais vivent libres dans la lumière de l’intestin. L’infestation est souvent asymptomatique chez les chiens adultes mais provoquent un grand nombre de symptômes généraux chez les chiots (amaigrissement, anomalie de la courbe de croissance, troubles digestifs…). Le pronostic peut être sombre en cas d’infestation massive chez le chiot. Les espèces de Toxacara peuvent contaminer l’homme. C’est une zoonose très fréquente, en particulier chez les enfants jouant dans des bacs à sable, milieu favorable au développement des œufs.

Les parasites respiratoires du chien

Les angiostrongylus sont des vers ronds d’environ 1 à 2 cm, présents dans les artères pulmonaires ou les bronchioles de chiens contaminés en mangeant un escargot ou une limace parasitée.

Les parasites cardiaques et cutanés chez le chien

La dirofilariose

La dirofilariose, appelée communément « maladie des vers du cœur », est provoquée par un ver parasite, Dirofilaria Immitis, transmis par la piqure d’un moustique porteur de larves. Les parasites adultes mesurent de 15 à 30 cm de long et se localisent dans le cœur et l’artère pulmonaire du chien.

Dirofilaria Rupens

Le Dirofilaria Rupens est un nématode de 5 à 17 cm de long, responsable de filariose nodulaire cutanée chez le chien dont le vecteur est le moustique.

Cestodes, ascaris et vers du chien

Les cestodes

Les cestodes sont des vers plats, dont le corps chez l’adulte comporte des segments ou « anneaux » qui sont libérés dans les selles de nos chiens et contiennent les œufs. Ils sont généralement visibles à l’œil nu et peuvent être très longs (plusieurs mètres). La partie antérieure du corps de ces parasites, le scolex, possède des ventouses et des crochets qui lui permettent de se fixer à la paroi intestinale. Les cestodes sont tous des parasites du tube digestif et hermaphrodites, c’est-à-dire qu’ils se reproduisent par autofécondation.

Dipylidium caninum et Taenia Hydatigena

Le chien, hôte définitif de ces parasites, s’infeste en ingérant des viscères d’animaux ou une puce ou un pou, hébergeant les formes larvaires (Dipylidium caninum). Une fois avalées, elles deviennent adultes (Taenia Hydatigena) dans le tube digestif des chiens et provoquent des diarrhées, un amaigrissement et une irrégularité de l’appétit.

Echinococcus granulosus

Les Echinococcus granulosus sont des vers plats de très petites tailles, de l’ordre de quelques millimètres, responsables de l’hydatidose, maladie très grave voire mortelle chez l’homme. Il s’agit d’une zoonose. Le chien, en tant qu’hôte définitif du parasite, peut contaminer directement l’homme, qui représente un hôte accidentel, lorsque celui-ci caresse le pelage de son chien sur lequel se trouve des segments ovigères, invisibles à l’œil nu.

Echinococcus multilocularis

Ce parasite peut infecter l’homme qui est alors un hôte accidentel et qui se contamine principalement en consommant des végétaux souillés par les excréments de chiens. Cette zoonose est particulièrement grave et provoque l’échinococcose alvéolaire, mortelle en l’absence de traitement.

Les protozoaires chez le chien

Les protozoaires sont des organismes microscopiques et unicellulaires, invisibles à l’œil nu. Certains peuvent se déplacer grâce à la présence d’un flagelle (Giardia), d’autres ne se déplacent pas tout seuls (coccidies).

Les coccidies du tube digestif

Les coccidies sont des parasitoses très fréquentes. On estime que 30 à 50 % des chiots sont porteurs de coccidies qu’ils excrètent dans les selles et que près de 75% des élevages sont infestés. Ces parasites sont responsables de maladies touchant préférentiellement les chiots dont le système immunitaire est diminué (coccidies). La cryptosporidose, due au parasite protozoaire Cryptosporidium parvum, est une zoonose parfois très grave, en particulier chez les personnes immunodéprimées.

Les giardia

Ces parasites sont responsables de la giardiose, qui est une zoonose. L’homme se contamine en consommant de l’eau souillée par des selles de chiens malades ainsi qu’en manipulant le pelage d’animaux excréteurs ou le matériel (gamelle, litière). Les symptômes chez le chien sont essentiellement digestifs (diarrhées pouvant être glaireuses et sanguinolentes) et généraux (amaigrissement, anémie…).

QUELS SONT LES DIFFERENTS TYPES DE VERMIFUGE POUR CHIEN ?

Les differents types de vermifuges pour chien

Les antiparasitaires internes (les vermifuges) existent sous différentes formes galéniques : comprimés, pipettes spot-on, seringues buccales ou encore d’injections réalisées par un vétérinaire. Le choix du type de vermifuge pour un chien dépendra de sa facilité d’administration.

Les comprimés de vermifuge pour chien

Souvent de petites tailles et parfois appétents, c’est-à-dire enrichis en arômes, les comprimés de vermifuge pour chien sont souvent privilégiés par de nombreux propriétaires. Vous avez par exemple les comprimés Drontal, Milbemax, ou encore Panacur et Naturlys .

Les pipettes de vermifuge pour chien

Comme pour traiter les parasites externes, il existe désormais des pipettes pour lutter contre les parasites intestinaux. Elles sont dites à effet « systémique », c’est-à-dire que le principe actif contenu dans la pipette de vermifuge pour chien, atteint les capillaires sanguins puis se répartit dans tout l’organisme par voie sanguine. Certains spots-on cumulent un effet systémique et un effet de surface, ce qui permet au chien d’être protégé contre les parasites internes et externes.

Les seringues buccales pour vermifuger son chien

Les seringues buccales sont graduées (les graduations correspondent à un poids de chien) et contiennent une pâte orale à faire ingérer au chien. Elles peuvent être pratiques pour assurer la vermifugation des chiots. Découvrez par exemple les vermifuges Dolthene, Bionature, Beaphar Vermipure ou encore Flubenol.

Les injections de vermifuge

Les injections de vermifuge, réalisées par un vétérinaire, sont indiquées lorsque le chien est très infesté par certains parasites intestinaux.

TOUT SAVOIR SUR LES VERMIFUGES CHIMIQUES POUR CHIEN

Les vermifuges chimiques pour chien

D’une manière générale, les vermifuges pour chien servent à éliminer de façon curative ou préventive les parasites internes du chien. Il est essentiel de vous rappeler que le choix d’un vermifuge chimique doit être parfois prescrit par un vétérinaire. Celui-ci va choisir le produit adapté en tenant compte du spectre d’activité du vermifuge prescrit et des risques parasitaires encourus par votre chien.

Qu’est-ce qu’un vermifuge chimique pour chien ?

Un vermifuge chimique est un médicament vétérinaire parfois soumis à prescription, efficace contre une ou plusieurs familles de parasites internes du chien (les protozoaires, les vers ronds et les vers plats). Vous avez notamment le Drontal, le Milbemax, le Panacur ou encore le Dolthene ou Flubenol

Avantages des vermifuges chimiques pour chien

Les vermifuges chimiques pour chien pourraient être appelés « vermicides » car ils vont tuer les parasites internes de nos chiens, et devront être différenciés des vermifuges « naturels » qui repoussent les vers en facilitant leur expulsion dans les selles

Elimination des parasites internes

Les vermifuges chimiques pour chien s’avèrent souvent indispensables lorsqu’on désire se débarrasser totalement des parasites internes présents chez un chien.

Large éventail de parasites internes concernés

Le grand nombre de principes actifs différents et leurs possibles associations élargissent le spectre de beaucoup de vermifuges chimiques qui peuvent ainsi éliminer un large éventail de parasites internes appartenant à différentes familles.

Ciblage d’une action antiparasitaire spécifique

Les principes actifs spécifiques de certains vermifuges permettent aussi de cibler l’action antiparasitaire désirée sur le chien.

Inconvénients des vermifuges chimiques pour chien

Altération de la flore intestinale

Malgré leur efficacité généralement reconnue, les vermifuges chimiques peuvent, dans certains cas, altérer une partie de la flore intestinale du chien nécessaire à la dégradation des aliments et au renforcement du système immunitaire.

Résistance des parasites aux molécules actives

Certains parasites peuvent devenir résistants aux différentes molécules actives qui composent certains vermifuges pour chien.

TOUT SAVOIR SUR LES VERMIFUGES NATURELS POUR CHIEN

Les vermifuges naturels pour chien

Certains propriétaires font le choix d’utiliser des vermifuges naturels pour chien, non soumis à la prescription d’un vétérinaire, composés de principes actifs naturels extraits de plantes.

Qu’est-ce qu’un vermifuge naturel pour chien ?

Un vermifuge naturel pour chien n’est pas un « vermicide », c’est-à-dire qu’il ne tue pas les parasites internes mais favorisent leur expulsion dans les selles du chien. Ils sont composés d’extraits de plantes, reconnues pour leur action contre les parasites, comme les fruits du grenadier, le thym, l’ail, l’armoise…Vous avez notamment les vermifuges naturels Bionature, Beaphar Vermipure ou encore Naturlys Bien -être intestinal .

Avantages des vermifuges naturels pour chien

Les vermifuges naturels pour chien favorisent l’expulsion des parasites intestinaux tout en procurant une meilleure hygiène digestive et en renforçant son système immunitaire. Vermifuger son chien naturellement sera utile en prévention ou lorsque l’infestation parasitaire est minime et qu’elle ne cause pas de dommage à son hôte, le chien.

Inconvénients des antiparasitaires naturels pour chien

Les vermifuges naturels pour chien ne permettent pas toujours de débarrasser nos chiens des parasites internes qui ont pu les infester. En cas de contamination importante, leur efficacité limitée constitue un facteur limitant. De plus, leur spectre d’action parfois limité, ne permet pas toujours de se débarrasser de certains parasites.

A QUELLE FREQUENCE FAUT-IL VERMIFUGER A SON CHIEN ?

A quelle frequence vermifuger son chien

Il est important de vermifuger régulièrement son chien car le risque d’infestation est quasi permanent du fait de la très grande résistance des œufs dans le milieu extérieur et de l’abondance des hôtes intermédiaires infestés. De plus, il est souvent impossible de détecter la présence de parasites dans les selles. Proposer un plan de vermifugation adapté à chaque chien est donc particulièrement important.

La fréquence de vermifugation chez le chiot

On recommande généralement de vermifuger nos chiots une fois par mois jusqu’à l’âge de 6 mois puis une fois par trimestre.

La fréquence de vermifugation chez le chien adulte

Une vermifugation tous les 3 mois

Seule une vermifugation tous les 3 mois du chien adulte peut permettre de réduire la contamination du milieu extérieur par les œufs de Toxocara. Les chiens adultes s’infestent par contact avec l’environnement. Plus le chien sort (chiens de chasse), plus il risque d’être en contact avec de l’herbe souillée, des bacs à sable contaminés, des hôtes intermédiaires porteurs de parasites.

Fréquence accrue si mode de vie du chien à risque

Les chiens ayant un mode de vie à risque : chasseurs, vivant en collectivités… doivent être vermifugés à un rythme plus soutenu ; jusqu’à une fois par mois selon les recommandations de l’ESCAPP (European Scientific Counsel Companion Animal Parasites)

La fréquence de vermifugation chez les chiennes gestantes

Les chiennes gestantes peuvent transmettre les parasites internes à leur fœtus par voie transplacentaire ou à leur portée par le lait lors de la lactation. Il est donc important de les vermifuger avant la saillie si celle-ci est programmée. Il est également nécessaire de la traiter 15 jours avant la mise-bas puis 15 jours après celle-ci pour éviter que les chiots ne s’infestent. Votre vétérinaire saura vous prescrire un vermifuge adapté, qui puisse être utilisé chez une chienne gestante et qui ne soit pas toxique pour les fœtus ou les nouveaux-nés.

QUELS SONT LES SYMPTOMES D'UN CHIEN QUI A DES VERS ?

Symptomes du chien qui a des vers

La présence de parasites internes dans le tube digestif de votre chien peut être repérée grâce à plusieurs symptômes, parfois très discrets. Cependant, la présence de certains parasites n’est pas toujours détectable.

Les symptômes d’une présence de parasites internes

  • Perturbation du transit digestif : vomissements, diarrhées parfois sanguinolentes, constipation.
  • Amaigrissement.
  • Perte ou au contraire augmentation de l’appétit.
  • Abdomen gonflé.
  • Présence de vers dans les selles.
  • Le chien parasité peut se frotter le derrière par terre : c’est le « signe du traineau » qui traduit les démangeaisons.

La présence de parasites n’est pas toujours détectable

Il est important de se souvenir que la présence de parasites internes n’est pas toujours immédiatement détectable sauf si le chien les élimine dans les selles (anneaux de ténias) ou les vomit (ascaris, ténia). De ce fait, il est primordial traiter ou de prévenir l’infestation parasitaire grâce à des vermifuges polyvalents.

Rappel : seul votre vétérinaire est à même de vous prescrire le produit le plus adapté à votre animal, en fonction de son âge, son mode de vie et son état de santé. Demandez à votre vétérinaire d'établir avec vous le plan de vermifugation de votre chien.

Retrouvez de nombreux produits antiparasitaires pour chien et notamment des vermifuges naturels sur notre boutique en ligne, lacompagniedesanimaux.com !

L'équipe vétérinaire du groupe La Compagnie des Animaux

Conseils vétérinaires gratuits en ligne