0,00 € 0

Votre panier est vide

Une question sur votre animal ? Contactez noTre équipe de vétérinaires expérimentés !En savoir +

ARTHROSE DU CHIEN : CAUSES, SYMPTOMES ET TRAITEMENTS

comment soulager l'arthrose du chien

L’arthrose du chien est une pathologie très fréquente chez les chiens âgés, mais aussi chez des jeunes ou des adultes présentant des anomalies héréditaires de croissance comme la dysplasie de la hanche. Outre la prescription vétérinaire d’antalgiques et d’anti-inflammatoires destinés à soulager les symptômes locomoteurs, l’emploi de compléments alimentaires chondro-protecteurs permet de soulager les articulations et d’améliorer la mobilité.

QU’EST-CE QUE L’ARTHROSE DU CHIEN ?

L’arthrose du chien se traduit par le dégradation progressive et irréversible du cartilage d’une ou plusieurs articulations. Elle se localise le plus souvent aux hanches, genoux, coudes et autres structures osseuses. Elle provoque des douleurs d’autant plus vives que la pathologie progresse. On distingue deux types d’arthrose, la primaire et la secondaire.

L’arthrose primaire

L’arthrose s’observe classiquement avec l’âge : Il s’agit de l’arthrose primaire ou primitive, associée au vieillissement. Elle est due à l’érosion permanente du cartilage au cours de la vie du chien et à la diminution des capacités de restauration du cartilage usé. Dans certains cas les plus graves, le cartilage disparaît peu à peu et plusieurs articulations peuvent être atteintes en même temps.

L’arthrose secondaire

L’arthrose dite secondaire apparaît chez certains chiots, parfois consécutive à l’action de forces anormales exercées au niveau de l’articulation : malformation de la hanche (dysplasie), de l’épaule (ostéochondrite disséquante), du coude, fractures mal réduites, ruptures ligamentaires, malformations congénitales.

QUELLES SONT LES CAUSES DE L’ARTHROSE CHEZ LE CHIEN ?quelles sont les causes de l'arthrose du chien

Un grand nombre de causes peuvent être à l’origine de l’arthrose. Dans de nombreux cas, cette pathologie ne peut être attribuée à une cause unique, mais à une combinaison de plusieurs facteurs qui se renforcent mutuellement.

Le vieillissement du chien

L’arthrose primaire est due à une érosion permanente des cartilages et à la diminution de leurs capacités de restauration. Dans cette arthrose due au vieillissement touchant les vieux chiens, plusieurs articulations sont généralement atteintes en même temps.

Les traumatismes articulaires

Une fracture mal cicatrisée, une entorse, une inflammation, vont changer l’orientation des os et créer une inflammation dans l’articulation de l’os impliqué. Si un os se ressoude anormalement, des frottements apparaissent et génèrent de l’arthrose chez le chien.

Les anomalies génétiques comme la dysplasie

Les anomalies de croissance comme les dysplasies de la hanche, du coude ou de l’épaule, sont héréditaires et touchent principalement les chiens de grande race ou de race géante (Berger Allemand, Bouvier Bernois, Labrador…). Les éleveurs des races concernées travaillent à éviter leur expansion en excluant de la reproduction les chiens atteints.

Troubles alimentaires et obésité

Dès son plus jeune âge, un chiot doit recevoir une alimentation adaptée spécifiquement à son âge, sa taille, son statut (stérilisé ou non) et son activité physique. Le surpoids et l’obésité vont accélérer l’usure articulaire due à une tension ou une surcharge permanente du système musculosquelettique. On observe fréquemment des chiens âgés qui se dépensent moins et qui grossissent, ce qui augmente les risques d’apparition de l’arthrose.

Activité physique intense

Une stimulation trop importante des articulations du chiot lors de grandes courses ou d’escaliers grimpés trop rapidement et trop fréquemment, favorise l’apparition de l’arthrose. Les chiens de grande race ou de race géante sont le plus souvent atteints. Leur exercice physique quotidien devra être progressif et mesuré afin de préserver leur santé. 

QUELS SONT LES SYMPTOMES OU SIGNES DE L’ARTHROSE CHEZ LE CHIEN ?quels sont les symptômes de l'arthrose du chien

L’arthrose du chien peut affecter une ou plusieurs zones articulaires, et en particulier celles qui soutiennent le corps : les hanches, les genoux, les épaules et les coudes. Les symptômes essentiels peuvent être classés en 3 stades en fonction de la gravité de cette pathologie pour la santé du chien.

Symptômes arthrose Stade 1

On peut tout d’abord observer une douleur « à froid » s’exprimant par de la raideur et le refus d’effectuer certains mouvements (sauts, courses…) après une période de repos. Le chien va éviter de s’appuyer sur le membre atteint d’arthrose et va reporter son poids sur les autres membres, déclenchant une boiterie. Cette douleur peut être exacerbée par l’humidité, le froid, ou une sollicitation excessive (lendemain de chasse, etc…). Le chien peut donc avoir du mal à marcher, du mal à se lever et boiter.

Symptômes arthrose Stade 2

Des possibles épisodes aigus plus spectaculaires (cris, suppression d’appui) correspondent à des poussées évolutives très douloureuses de la maladie. Le chien gémit lors de certains mouvements et peut parfois essayer de mordre pour se défendre lorsqu’on essaie de le toucher. La boiterie est nette et le chien atteint peut même parfois ne plus réussir à se lever.

Symptômes arthrose Stade 3

L’évolution se fait classiquement vers un blocage de l’articulation du chien (ankylose) associée à une diminution de la douleur. Certains mouvements ne sont plus possibles.

QUELS TRAITEMENTS UTILISER POUR UN CHIEN SOUFFRANT D’ARTHROSE ?

Les traitements de l’arthrose peuvent être médicamenteux, chirurgicaux, diététiques mais aussi naturels et alternatifs associés à un changement d’hygiène de vie. Ils ont pour but de soulager le chien malade car l’arthrose ne disparaît pas.

Traitement médicamenteux

Le traitement médical de la douleur des crises arthrosiques , prescrit par le vétérinaire, est basé sur l’administration d’antalgiques et d’anti-inflammatoires pour soulager les douleurs du chien.

Traitement chirurgical

Une intervention chirurgicale peut être indispensable en cas d’arthrose secondaire (dysplasie de la hanche du chien, instabilité articulaire, ostéochondrite disséquante). Il est primordial de rechercher précocement ces anomalies articulaires chez le chien et de les corriger chirurgicalement pour éviter des séquelles locomotrices par la suite.

Traitement diététique et compléments alimentairesquelles sont les causes de l'arthrose du chien

Certaines vitamines, les acides gras essentiels oméga 3, et des protecteurs spécifiques du cartilages du chien, les chondroprotecteurs comme la glucosamine ou la chondroïtine sulfate, ont des effets bénéfiques prouvés cliniquement sur la mobilité articulaire du chien arthrosique et permettent de préserver sa santé.

La glucosamine

La glucosamine est une molécule qui peut être fabriquée par l’organisme et dont le principal rôle est de participer à la synthèse des glycosaminoglycanes, les éléments clés de la structure des cartilages. La glucosamine est obtenue à partir de la chitine, dérivée de la carapace des crabes, langoustes, homards et crevettes. La glucosamine a plusieurs effets permettant de contrer l’apparition de l’arthrose chez le chien : elle retarde la dégradation des cartilages, stimule la fabrication des cellules composant ces derniers et a un effet anti-inflammatoire pour soulager les douleurs articulaires de votre canidé.

La chondroïtine

Tout comme la glucosamine, la chondroïtine est une substance fabriquée par l’organisme, présente dans les cartilages du chien et extraite de la chitine des crabes, crevettes, langoustes et homards. C’est un produit riche en silice minérale, importante pour la solidité et la santé des tissus. La chondroitine stimule la reconstitution du cartilage endommagé du chien et possède des propriétés anti-inflammatoires pour diminuer les douleurs articulaires. 

Voici quelques marques de chondroptecteurs à base de glucosamine ou chondroïtine qui peuvent permettre de traiter l'arthrose du chien : Seraquin, Dogteur Arthro Protect, Cartimax ou encore Flexadin, Locox et Agilium. Ils se présentent sous la forme de comprimés ou cachets.

L’Harpagophytum pour soulager les douleurs d'arthrose du chien 

La « griffe du diable » est une plante médicinale d’Afrique du sud qui contient un antiinflammatoire naturel, l’Harpagophytum procumbens. Nous vous conseillons notamment les produits contre l'arthrose à base d'Harpagophytum suivant : Cartimax et Art Phyton

La prêle des champs 

La silice que renferme la prêle des champs Equisetum arvense contribue à l'équilibre ostéo-articulaire du vieux chien. Elle est nécessaire à la synthèse des glucosaminoglycanes et de nombreuses molécules comme l’acide hyaluronique, éléments essentiels des cartilages, des os, de la peau et du système immunitaire.  Le silicium de la prêle est sous forme organique, c’est-à-dire assimilable par l’organisme, contrairement à son homologue présent dans le sable de la plage…Les chondroprotecteurs tels que le Cartimax et le Dogteur Arthro Protect contiennent également de la silice.

Les acides gras Omega 3 

Les acides gras omega 3 ne sont pas seulement d’excellents anti-inflammatoires naturels. Ils bloquent également le fonctionnement des substances qui digèrent le cartilage, appelées aggrécanases. les chondroprotecteurs suivants en contiennent : 

Seraquin omega, Dogteur Arthro Protect et Locox.

Une alimentation pour chien adaptée 

Lorsque les problèmes articulaires du chien sont bien installés, il existe des croquettes et pâtés adaptés. Les aliments spécifiquement destinés aux chiens arthrosiques sont supplémentés en chondroprotecteurs bénéfiques et contribuent à l’amélioration des symptômes. Cette nourriture adaptée fait partie de la prise en charge de la maladie et devra être prescrite par votre vétérinaire.

Traitements naturels contre l'arthrose du chien

La prévention de l’apparition de crises d’arthrose du chien et la diminution de la douleur peuvent passer également par des techniques alternatives ou naturelles et non médicamenteuses, qui viennent en complément des médicaments.

  • L’ostéopathie
  • La physiothérapie avec des massages, du laser, de l’électro-stimulation…
  • L’hydrothérapie comme la nage en mer ou en bassin, avec ou sans tapis roulant

Quand c’est possible, nous vous conseillons de faire faire à votre chien un exercice quotidien modéré, comme une marche plusieurs fois par jour au rythme du chien, de la nage…Il est aussi recommandé, de ne pas être en surpoids pour éviter l’usure des articulations déjà fragiles et ainsi préserver sa santé.

Le collier Yoos 

Il existe désormais le collier pour chien YOOS, qui contient,un mélange inédit d’huiles essentielles aux propriétés apaisantes qui soulagent les douleurs articulaires et aident les chiens arthrosiques à retrouver la mobilité. Il agit pendant 4 semaines et ses effets sont observés dès le 3 ème jour.

QUELLES SONT LES DIFFERENTES MALADIES OSSEUSES DU CHIEN ?Les différentes maladies osseuses du chien

Il existe un grand nombre de maladies pouvant affecter les os du chien. On peut distinguer d’une part, les affections traumatiques et d’autre part les maladies acquises dont l’origine est très variée.

Les affections osseuses traumatiques

  • Fractures
  • Luxations et subluxations
  • Ruptures du ligament croisé crânial
  • Entorses

Les maladies osseuses acquises

  • Dysplasie de la hanche du chien
  • Dysplasie du coude : Fragmentation du processus coronoïde médial, non union du processus anconé, ostéochondrite du condyle huméral
  • Maladie de croissance : Panostéite, ostéodystrophie hypertrophique, ostéochondrose/ostéochondrite dissécante
  • Maladies osseuses métaboliques : Rachitisme, hyperparathyroïdie
  • Tumeurs : osseuses ou articulaires
  • Arthrose du chien
  • Arthrite du chien

COMMENT SAVOIR SI MON CHIEN A UNE DYSPLASIE ?comment savoir si mon chien a une dysplasie

Le diagnostic de dysplasie chez un chien peut être clinique et nécessite le plus souvent un examen orthopédique approfondi et le recours à des radiographies, pratiqués en clinique vétérinaire.

Les signes cliniques de la dysplasie

Les signes comprennent une boiterie de degré variable pas toujours évidente à répérer chez le chien (raideur, démarche anormale), de l’intolérance à l ’exercice, des difficultés à monter les escaliers ou à grimper dans la voiture.

Parfois, il n’y a aucun signe clinique

Chez certains chiens même très affectés peuvent ne montrer aucun symptôme et c’est pourquoi la détection de la dysplasie peut être difficile à partir de ce seul critère.

L’examen orthopédique

En plus des signes cliniques, le diagnostic d’une dysplasie du chien passe par un examen orthopédique qui peut montrer une boiterie, une raideur, une démarche anormale, « bunny hopping » (courir en lapin) des masses musculaires des cuisses inadéquates, de la douleur à l’extension des hanches, et une instabilité de la hanche détectée par manipulation.

L’examen radiographique

Pour avoir un diagnostic de certitude de dysplasie, il est indispensable de pratiquer un examen radiographique sur un chien tranquillisé ou anesthésié (dès l’âge de 4 à 5 mois). Plusieurs vues radiographiques sont possibles. La plus couramment utilisée est la vue ventrodorsale ou OFA, le chien étant sur le dos avec ses membres étendus vers l’arrière.

COMMENT ANTICIPER LES PROBLEMES D’ARTHROSE CHEZ LE CHIEN ?anticiper les problèmes d'arthrose du chien

L’arthrose se définit comme un vieillissement prématuré des articulations de votre chien se traduisant par une usure des cartilages articulaires.

Les chiens de moyennes et grandes tailles, comme les labradors, golden retrievers, rottweilers, dobermans… sont prédisposés aux problèmes d’arthrose. Cependant toutes les races de chiens peuvent être affectées. Il est donc primordial d’anticiper ces problèmes en assurant à votre compagnon une alimentation adaptée, une activité physique régulière et en limitant l’embonpoint.

Une alimentation pour chien adaptée

La ration alimentaire doit répondre aux besoins spécifiques du chien. Ceux-ci varient d’un chien à un autre en fonction de nombreux paramètres.

  • La race du chien : le gabarit de votre animal a une importance significative. Les besoins nutritionnels seront différents chez des chiens de petites, moyennes ou grandes tailles.
  • L’état pyschologique : la croissance, la gestation, la lactation, une période de convalescence, le sevrage, modifient de façon significative les besoins nutritionnels qualitatifs et quantitatifs…
  • L’activité physique : les besoins énergétiques d’un chien en forte activité (chien de chasse, de travail…) peuvent être multipliés par 3. Les besoins d’un chien citadin sédentaire seront différents de ceux d’un chien vivant à la campagne et se dépensant de façon continue.
  • Le sexe : pour une même race et un même poids, les besoins énergétiques d’un mâle sont généralement supérieurs à ceux d’une femelle. Après une stérilisation (modification de l’état physiologique), ces écarts diminuent.
  • L’âge : les besoins quantitatifs et qualitatifs évoluent lorsque le chien vieillit. En effet, il réduit son activité physique et a donc besoin d’un apport énergétique moindre.
  • Le milieu de vie : pour une même activité, un chien vivant dans un environnement froid a des besoins énergétiques supérieurs à un chien vivant sous des climats chauds.

Une activité physique régulière

Nous vous conseillons, en moyenne, d’effectuer avec votre chien deux balades par jour d’environ 30 minutes pour conserver une masse musculaire suffisante et d’éviter l’ankylose des articulations.

Limiter l’embonpoint de votre chien

Les chiens en surpoids, voire obèses ont :

  • Une plus forte pression qui s’exerce sur les articulations porteuses
  • Une activité limitée
  • Une performance réduite
  • Un inconfort

Tout cela a pour conséquence une diminution de l’amplitude des mouvements (ROM : range of motion) qui fait entrer le chien dans un cycle qui accélère l’évolution de l’ostéoarthrose.

COMMENT RENFORCER LES ARTICULATIONS D’UN CHIEN EN PLEINE CROISSANCE ?comment renforcer les articulations du chien en pleine croissance

La période de croissance est une étape de développement importante chez le chiot. C’est elle qui va conditionner les futures aptitudes physiques de l’animal. Les os soutiennent le corps et protègent le système nerveux central. Il est donc essentiel de renforcer les articulations d’un chien en pleine croissance afin de prévenir des pathologies articulaires à l’âge adulte.  Une activité physique régulière et adaptée et une alimentation spécifique à la croissance sont recommandés.

Activité physique adaptée

Lorsque le squelette osseux et les articulations du jeune chien sont encore en croissance, une activité physique trop intense peut être néfaste. Ainsi, monter les escaliers, faire de grands sauts, de longues promenades ou encore des parties de jeu interminables sollicitent trop les zones articulaires et peuvent favoriser l’apparition de maladies tel que l'arthrose. Pour vos promenades, vous devriez privilégier les chemins de près, les forêts et les champs, qui ménagent davantage les articulations que les sols durs comme l’asphalte. Il est également recommandé de faire dormir son chien sur un sol plus mou.

Une alimentation adaptée

La croissance trop rapide d’un chiot peut aggraver les symptômes de dysplasie de hanche ou d’une autre maladie articulaire. Un taux de calcium et de phosphore adéquat, un apport énergétique contrôlé ainsi qu’un taux de protéines animale suffisant sont des facteurs indispensables à la croissance harmonieuse du chiot. Aussi, il est essentiel d'être attentif au surpoids de l'animal en croissance, aux affections articulaires rencontrées lors de cette période de vie (dysplasies du coude, de la hanche…) qui sont autant de facteurs impliqués dans le développement de l’arthrose. L’emploi de chondroprotecteurs comme la chondroïtine, la glucosamine dès le plus jeune âge a pour but d’assurer un support nutritionnel adapté lors de risque arthrosique, notamment durant les périodes de forte croissance.

QUELLE EST LA DIFFERENCE ENTRE ARTHROSE DU CHIEN ET ARTHRITE ?

L’arthrose et l’arthrite sont toutes deux des maladies des articulations et sont pourtant deux pathologies bien différentes, souvent sujettes à confusion.

L’arthrite du chien

L’arthrite est une inflammation aigue ou chronique des articulations. Elle provoque la sécrétion de quinines qui détruisent progressivement les cartilages articulaires du canidé. Les douleurs surviennent surtout au moment des repos ou des longues phases statiques, notamment la nuit. L’arthrite concerne principalement les articulations des pattes du chien. La cause peut être infectieuse (arthrite septique), parfois immunitaire (polyarthrite rhumatoïde) ou même métabolique (goutte).

L’arthrose du chien

L’arthrose correspond à la destruction des cartilages au niveau des articulations. C’est une affection articulaire dégénérative, chronique et non inflammatoire. Mais, cela ne signifie pas qu’il n’y a jamais d’inflammation lors d’arthrose car il peut y avoir des crises d’arthrite ! A l’inverse de l’arthrite, l’arthrose du chien entraîne plutôt des douleurs au mouvement qui diminuent au repos. Les deux phénomènes ne sont donc pas similaires mais plutôt opposés et ne concernent pas les mêmes zones.

Retrouvez toutes les solutions pour lutter contre l’arthrose du chien comme les compléments alimentaires ou les colliers anti-arthrose sur notre boutique en ligne, lacompagniedesanimaux.com.

L'équipe vétérinaire du groupe La Compagnie des Animaux

Conseils vétérinaires gratuits en ligne