Chargement en cours...

COMMENT ÉVITER LA PERTE DE POILS CHEZ LE CHIEN

comment eviter la perte de poils chez le chien

La perte de poils naturelle chez nos chiens, la mue, peut s’observer toute l’année, même si les périodes les plus fréquentes se situent au printemps et à l’automne. Pourquoi nos chiens perdent-ils leurs poils et existe-t-il des solutions voire des traitements pour limiter ce phénomène ? Un brossage régulier est-il efficace pour éviter la perte de poils ? A quelle fréquence faut-il brosser un chien ? Existe-t-il des races de chiens qui perdent moins leurs poils ?... Nos vétérinaires répondent à vos questions.

POURQUOI MON CHIEN PERD SES POILS ?

Pourquoi mon chien perd ses poilsLes différents types de poils d’un chien

Le pelage d’un chien est constitué de 3 types de poils différents, fabriqués par des follicules pileux de nature différente :

  • Le poil principal
  • Les poils dits latéraux, plus fins

Ces 2 types de poils constituent les poils de couverture qui permettent au pelage d’être imperméable.

  • Le sous-poil constitué de poils fins, courts et flexibles, permet une isolation thermique, protégeant le chien contre les variations de température.

La mue

La perte de poils chez le chien est un phénomène tout à fait normal qui s’observe sous la forme d’un cycle naturel, régulier et saisonnier. Le pelage d’un chien constitue une protection isolante, isotherme, notamment en hiver ce qui lui permet de se protéger du froid.

Le cycle pilaire permet au pelage de se renouveler entièrement, en continu.  En fonction de la saison de mue, les poils qui repoussent n’auront pas la même longueur et le pelage n’aura pas la même densité ce qui permet d’adapter la capacité isolante en fonction des températures extérieures.

Outre le renouvellement des poils, la mue, qui dure en moyenne 5 semaines environ chez un chien, permet aussi l’élimination des poils abimés ou usés.

Causes anormales de la chute de poils chez un chien

Si la mue est un phénomène naturel et tout à fait normal, une vigilance s’impose si la perte de poils vous semble anormale, ce qui doit vous conduire à consulter votre vétérinaire. L’alopécie désigne une perte de poils anormale ou excessive. La santé de votre chien peut donc affecter la chute de ses poils. Elle peut être localisée à certains endroits particuliers du corps ou généralisée. Plusieurs causes différentes peuvent l’expliquer :

La présence de parasites

Infestations de puces et dermatose allergique

Une perte de poils excessive chez un chien, associée le plus souvent à un grattage important et à des démangeaisons, peut être due à une infestation par des parasites comme des puces, des acariens, des poux. Les puces peuvent être responsables d’une dermatose allergique, la DAPP : on assiste alors à de plaies de grattage, principalement localisées au niveau du train arrière, à la base de la queue, la face interne des cuisses et autour du cou. Les irritations et la gêne provoquée par ces piqures favorisent un grattage et un léchage excessifs du chien pour se soulager. Ce qui a pour conséquence une perte de poil abondante, souvent localisée, parfois par touffes.

Détection des puces, peignes à puces et antiparasitaires

Si votre chien perd ses poils de façon anormale et que vous le voyez se gratter frénétiquement, en premier lieu, vérifier qu’il n’a pas de puces : Ecartez le poil et si vous observez la présence de petits points noirs à leur base, il s’agit surement de déjections (les crottes !) de puces. L’acquisition d’un peigne à puces vous facilitera la tâche ! Les puces pouvant affecter nos chiens toute l’année, nous vous conseillons de les protéger avec un antiparasitaire externe efficace, adapté à leur poids et à leur âge.

La teigne

La teigne, maladie cutanée due à la présence d’un champignon (Microsporum Canis) sur la peau du chien, provoque une perte de poils localisée, sous la forme de plaques dépilées circulaires, comme des pièces de monnaie, avec souvent un centre pelliculaire. Les plaies de teigne ne provoquent généralement pas de grattage, sauf lors d’inflammation ou de surinfection bactérienne.

Démodécie, gale cutanée, leshmaniose et Leshmania Infantum

La démodécie (due à un acarien spécifique du chien, Demodex Canis), la gale cutanée (due à un acarien Sarcoptes Scabiei d’où le nom de gale sarcoptique), la leishmaniose (due à une infestation par un protozoaire, Leishmania Infantum, transmise par la piqure de petits moustiques, les phlébotomes) provoquent également une perte de poils due à la présence de parasites dans les follicules pileux et aux démangeaisons qu’ils provoquent.

Des carences nutritionnelles

Une perte de poils excessive chez un chien peut provenir de carences nutritionnelles en nutriments essentiels (minéraux, vitamines, oligo-éléments, acides gras essentiels), nécessaires à une pousse optimale du poil et à son maintien.

  • Les carences en Zinc affectent le pelage de certains de nos chiens, en particulier ceux qui appartiennent aux races nordiques comme les Huskys.
  • Des carences en kératine et en biotine, constituants essentiels du poil, favorisent un pelage terne avec des poils cassants et tombants de manière excessive.

Autres causes

Un grand nombre d’autres maladies peuvent provoquer une chute de poils anormale chez un chien :

Dérèglement hormonal

Tumeurs testiculaires ou ovariennes, hypothyroïdie, diabète sucré, diabète de Cushing (du à un dysfonctionnement des glandes surrénales). Ces affections perturbent le cycle naturel et la croissance des poils sains. La chute de poils sera le plus souvent localisée avec souvent une hyperpigmentation des plaques dépilées (taches sombres).

Atopie, allergies et pyodermites

Atopie, allergies (aux acariens des maisons, aux pollens, alimentaires, de contact…) et pyodermites (surinfections cutanées) provoquent une perte de poils excessive accompagnée le plus souvent de démangeaisons et de plaques cutanées inflammées et rouges.

Le stress

Un stress, provoqué par exemple par un changement d’environnement, peut provoquer une chute de poils plus importante due le plus souvent à un léchage excessif, localisé fréquemment aux pattes avant et à la base de la queue.

A QUELLE PÉRIODE LES CHIENS PERDENT-ILS LEURS POILS ?

Période de mue et perte de poils chez le chien

D’une façon générale, le pelage d’un chien se renouvelle 2 fois par an, au printemps et en automne, lors des changements de saison. C’est pendant ces périodes que la chute de poils est la plus abondante et en particulier au printemps, lorsque le poil d’hiver tombe. Les poils qui repoussent au printemps seront plus fins, le pelage moins dense, adapté ainsi à des températures extérieures plus importantes. Les mues saisonnières permettent à nos chiens de renouveler leurs fourrures pour s’adapter aux variations de températures.

Les 2 périodes de mue peuvent se distinguer par :

  • Une phase télogène au printemps: le chien perd ses poils (mort et chute des poils).
  • Une phase anagène en hiverqui est la période de mue qui correspond à la croissance du poil.

Les chiens d’intérieurs moins impactés

Les chiens qui vivent principalement à l’intérieur subissent moins les variations extérieures de température. Ils perdent souvent leurs poils, parfois de façon abondante, régulièrement toute l’année.

EXISTE-T-IL DES RACES DE CHIENS QUI PERDENT MOINS LEURS POILS ?

Race chien qui perdent leurs poilsLa chute de poils d’un chien peut être conditionnée par sa race et son type de pelage :

La race du chien

Les chiens nordiques perdent plus leurs poils

Les chiens de races nordiques comme les Huskys, Samoyèdes ou encore Terre-Neuve, ont un pelage épais notamment grâce à une deuxième épaisseur de poils, un sous poil très abondant ce qui entraine une chute de poils importante, parfois par touffes entières, lors de la mue.

Les caniches, bichons et Shi-Tzus perdent moins leurs poils

A l’inverse, certaines races de chiens qui ont moins de sous poil comme par exemple les Caniches, les Bichons, Shi-Tzus, perdent moins leurs poils au changement de saison.

Les chiens de races « rustiques » perdent également moins leurs poils

Les chiens de races « rustiques » comme le Lévrier Irlandais, Irish Wolfhound, le Schnauzer, le Teckel à poils durs, perdent moins leurs poils lors des périodes de mue.

Pas de poils à perdre pour les races de chiens à peau nue

Et évidemment, les races de chiens à peau nue comme le chien nu chinois à crête ou l’Inca Orchid, n’ont pas ou peu de poils à perdre !

Le type de pelage

Les chiens à robe longue

Les chiens à robe longue perdent généralement plus de poils que les chiens à pelage court ou ras.

Les chiens avec des poils poussant en continue

Certaines races comme les Fox terriers, les Caniches, les Bedlington terriers présentent la particularité d’avoir des poils qui poussent de façon continue et ne sont donc moins influencés par des mues saisonnières et perdent moins de poils.

Les chiens frisés

Les chiens frisés, comme le Caniche, le Bichon Maltais, le Komondor perdent peu ou pas leurs poils qui devront malgré tout être coupés lorsqu’ils deviennent trop longs.

Les races de chiens avec des tiges de poils spécifiques

Certaines races de chiens comme les Caniches et Yorkshire Terriers présentent la particularité d’avoir des tiges de poils dont la durée de vie est plus longue, à la différence des Labradors et des Huskys, et perdent donc moins leurs poils.

LE BROSSAGE : A QUELLE FRÉQUENCE FAUT-IL BROSSER UN CHIEN ?

a quelle frequence brosser son chienBrosser son chien régulièrement : propreté et bien-être

Quels que soient la race ou le type de pelage de votre chien, nous vous conseillons de le brosser régulièrement pour le garder propre et assurer son bien-être.

Chiens à poils longs : brossage plusieurs fois par semaine

Nous vous conseillons de brosser un chien à poils longs plusieurs fois par semaine, voire tous les jours si nécessaire en particulier pendant les périodes de mue. Pour ces pelages longs ou mi-longs, un peigne métallique permet d’enlever les nœuds, les étrilles enlèvent les poils morts, tandis que la brosse à picots aère la peau.

Chiens à poils courts : 2 fois par semaine

Un brossage une à 2 fois par semaine peut suffire chez un chien à pelage courts ou ras (ou plus en période de mue). Pour ces chiens à poils courts, un gant de massage avec des picots en caoutchouc et l’emploi d’une brosse souple permettent de retirer les poils morts et de masser le chien en même temps.

Brosser son chien dès son plus jeune âge

Nous vous conseillons de commencer à brosser votre chien dès son plus jeune âge, au rythme d’une fois par semaine ou plus selon son type de pelage. Plus tôt il sera habitué, et moins il sera stressé lors du toilettage. Un brossage régulier renforce les liens entre le chien et son maître, si ce moment est signe de détente et de plaisir.

Les autres accessoires utiles pour brosser le pelage de son chien

Vous pourrez retrouver sur notre site de vente en lignes, un grand nombre de références de peignes, étrilles, gants et brosses adaptées au pelage de votre chien.

COMMENT LIMITER LA PERTE DE POILS DES CHIENS ?

Limiter la perte de poils chez le chienBain et brossage régulier

Tout d’abord, nous insisterons sur la nécessité d’un bon entretien du pelage et de son brossage régulier. Brosser un chien active la circulation du sang et stimule la repousse du poil. Des bains effectués avec un shampooing pour chien adapté spécifiquement à chaque type de peau, permet d’éliminer une grande quantité de poils morts.

Traitements antiparasitaires toute l’année

La prévention des parasites comme les puces grâce à l’emploi toute l’année d’antiparasitaires externes efficaces, permet d’éviter une perte de poils importante consécutive aux démangeaisons et léchage qu’ils entrainent. Une vermifugation régulière contre les parasites intestinaux, les vers, conseillée 4 fois par an, permet d’éviter des carences. Retrouvez tous nos conseils dans notre guide vétérinaire sur les traitements antiparasitaires pour chien.

Une alimentation de haute qualité

La qualité de l’alimentation chez le chien influence la beauté du pelage. En effet, un aliment de mauvaise qualité nutritionnelle pourra favoriser des carences et la chute de poils sera plus importante. Les références d’aliments pour chien enrichies en acides gras essentiels, Oméga3 et 6, favorisent l’éclat et la brillance du pelage qui sera plus résistant et plus soyeux.

Des compléments alimentaires pour renforcer le poil du chien

L’emploi de compléments alimentaires pour chien riches en Oméga3 et Oméga6, en levure de bière, vitamines du groupe B en particulier et oligo-éléments, n’empêche pas les mues saisonnières mais permet de renforcer le poil et donc limite la chute en maintenant la qualité des follicules pileux.

Si la perte de poils de votre chien vous paraît anormale, nous vous conseillons de consulter votre vétérinaire afin qu’il élimine toute maladie susceptible d’expliquer cette chute excessive.

Notre sélection de produits

L'équipe vétérinaire du groupe La Compagnie des Animaux

Nos guides vétérinaires liés 

Conseils vétérinaires gratuits en ligne