0,00 € 0

Votre panier est vide

Une question sur votre animal ? Contactez noTre équipe de vétérinaires expérimentés !En savoir +

COMMENT GERER LES MIAULEMENTS ET LA FUGUE DU CHAT ?

comment eduquer mon chat

Contrairement à de nombreuses idées reçues, il est tout à fait possible de dresser et d’éduquer un chat, à condition de ne jamais oublier que la patience est la clef de la réussite. Un chat vivant en famille, au contact d’humains, voire d’autres animaux, doit obligatoirement apprendre à communiquer, se contrôler, être propre et s’adapter aux changements de son environnement. Nous allons vous présenter dans cet article des conseils pour mieux comprendre le miaulement de votre chat ainsi que certains des produits utilisés dans ce cas.

POURQUOI MON CHAT MIAULE T-IL ? 

Le miaulement du chat se définit comme des vocalisations spécifiques, dont les tonalités peuvent varier en fonction du contexte et de l’intention. Certains chats, dits « bavards », communiquent beaucoup en miaulant.

Le rôle du miaulement

Le miaulement est la base de la communication du chat avec l’humain. Dès son plus jeune âge, un chaton miaule, ce qui lui permet d’attirer l’attention de sa mère… question de survie ! Avant l’âge de trois à quatre semaines le chaton (non sevré) produit en effet un son très aigu « miou » qui sert notamment à réclamer d’être nourri et devient plus grave : «miaou » par la suite.Chez l’adulte, les miaulements sont plus variés : ils servent à obtenir votre attention, à vous accueillir à votre retour, à vous demander un repas ou encore des câlins, mais votre chat miaule aussi si quelque chose ne lui convient pas ou lorsqu’il est perturbé, par exemple lorsqu’il ne supporte pas la contrainte que vous lui imposez en le prenant dans ses bras contre son gré !

Le chat produit différents types de miaulements Chat miaule

Les miaulements de cour

Les miaulements produits par les chats lors des chaleurs sont très particuliers : ils ressemblent fortement aux pleurs d’un bébé ! Il s’agit de modulations sur deux tons, le plus souvent par des femelles qui sollicitent les mâles de cette façon en période d’oestrus. C’est d’ailleurs ce qui les rend difficile à supporter pour l’être humain dont le chat n’est pas stérilisé.

Les miaulements de détresse

Ce sont des miaulements de modulation lente, produits avec la gueule fermée, dont la tonalité est caractéristique d’une détresse, impossible de se tromper : ils sont émis par exemple un manque de nourriture, la peur ou une douleur ; Ils sont aigus, courts et répétés, un peu comme une alarme dont la fréquence est d’environ 1,3 kHz. Ce miaulement apparaît chez le jeune notamment lorsque le chaton est séparé de sa mère ou de ses frères et sœurs de portée.

  • Chez l’adulte, ce miaulement de détresse est encore plus lent et continu, plus intense, la plupart du temps en cas de douleur ou de désorientation, mais aussi par exemple en phase de réveil après une anesthésie. Le son produit est un « miaoouuu » dont le son « o » ou « u » est prolongé, comme par exemple, si votre chat ne peut pas faire ses besoins parce qu’il est constipé, ou parce qu’il a une cystite … et même parfois tout simplement si son bac à litière est sale !
  • Chez le vieux chat, ce type de miaulements est très souvent le signe d’une perte de repères, lors d’un vieillissement cérébral accéléré. Ils sont généralement émis la nuit, au moment où votre petit compagnon est le plus désorienté et confus, surtout s’il ne bénéficie pas de votre présence à ce moment.

Les hurlements

Ces miaulements de très forte intensité se produisent notamment en cas de conflits. Si votre chat se bat avec un congénère ou menace d’agresser un être humain et se met à hurler, c’est qu’il est très contrarié et qu’il va très probablement passer à l’attaque ; ces hurlements sont très courants chez les chats non stérilisés qui ont des soucis de cohabitation ou de territoire… La première urgence est de rechercher une douleur et en son absence, de faire stériliser rapidement les matous belliqueux pour limiter voire faire disparaître la cause des conflits.

Les autres sons, dits vocaux ou « para-vocaux » qui ne sont pas des miaulements

Ce sont :

  • Des grondements ou des sifflements associés aux hurlements en cas de bagarre, ce sont des signaux de menace
  • Des ronronnements généralement des signes de plaisir mais qui se produisent aussi parfois en cas de douleur intense
  • Des claquements de dent, bouche entre-ouverte, l’ensemble étant qualifié de Flehmen, une manière de recueillir les informations chimiques de son environnement, notamment lorsque votre chat est excité et qu’il regarde des oiseaux derrière une fenêtre.

Adaptez votre réponse au type de miaulement

Savoir de quel type de miaulement il s’agit permet d’adapter votre réponse (et le cas échéant de consulter rapidement pour éviter de passer à côté des premiers signes d’une douleur). En effet, dans cette espèce bien connue pour la « pauvreté » d’expression et de variété des signes cliniques, l’être humain qui vit avec le chat est parfois le seul à pouvoir traduire correctement les miaulements en fonction des habitudes de l’animal pour mettre en place les bonnes hypothèses lors de la consultation vétérinaire. Des maladies soit neurologiques soit hormonales (Hyperthyroïdie par exemple) peuvent en effet provoquer des miaulements fréquents et incessants, associés ou pas à d’autres modifications comportementales.  

Le cas spécifique des colliers anti-miaulement

Il existe des colliers anti-miaulement qui sont conçus pour « surprendre » votre chat, lorsqu’il émet un miaulement, le but n’étant pas de le punir, mais de provoquer une sensation désagréable de façon à ce qu’il l’associe au miaulement pour ne pas le reproduire. Ce type d’outil est à réserver à des cas très particuliers, lorsque le miaulement intense est uniquement de la communication que vous avez malencontreusement récompensée et renforcée à votre insu, que votre chat n’est pas anxieux ni craintif, et que votre petit félin n’a répondu à aucune autre technique dite « d’extinction » (en l’ignorant par exemple).

COMMENT CALMER UN CHAT QUI MIAULE ?stopper les miaulements du chat

Pour bien agir en cas de miaulements intempestifs de votre chat, il est important de bien observer ses postures et son regard c’est-à-dire l’ensemble des signaux qui permettront de comprendre pourquoi il miaule.

SATISFAIRE LES BESOINS DU CHAT  

  • Si votre chat miaule en vous regardant, c’est probablement qu’il vous demande quelque chose. Caressez-le, donnez-lui à manger, laissez-le sortir…le but étant de le satisfaire.
  • Les besoins de base de votre chat doivent être respectés : il faut bien évidemment lui fournir une alimentation de qualité et en quantité suffisante, mettre de l’eau fraîche à disposition, lui proposer une litière propre, et un endroit pour effectuer des griffades (arbre à chats, griffoirs…).

CONSULTER UN VÉTÉRINAIRE

  • S’il ne vous regarde pas en miaulant de façon intempestivec’est peut-être le signe d’une angoisse, d’une anxiété ou d’une maladie sous- jacente qui nécessite une consultation vétérinaire afin d’établir un diagnostic qui permettra une prise en charge précoce de ces atteintes et un meilleur pronostic.
  • Des miaulements fréquents et incessants peuvent exister chez les chats hyperactifs-hypersensibles, dont le trouble pourra être amélioré par des techniques et conseils adaptés et même, si besoin, dans des cas très difficiles par une prescription médicamenteuse d’un vétérinaire comportementaliste. Cette affection est cependant rarissime chez le chat (plus fréquente chez le chien).

POURQUOI MON CHAT FUGUE T-IL ?

Quand un chat quitte son lieu de vie plusieurs heures ou plusieurs jours de façon inhabituelle et anormale, on peut alors parler de fugue. Les causes de fugues sont nombreuses, le chat fugueur peut :

  1. Rechercher des mâles dans le cas d’une chatte en chaleur,  ou des femelles dans le cas d’un chat mâle, si le fugueur n’est pas stérilisé. Il s’agit alors d’un besoin physiologique (normal et ponctuel) …
  2. S’éloigner de son territoire habituel si ce dernier ne correspond plus à ses désirs (maison trop bruyante, lors de fêtes par exemple ou de l’arrivée d’un autre animal) pour s’établir dans une autre famille dont la maison lui paraît plus intéressante, plus calme ou la nourriture meilleure.
  3. Certains chats, après un déménagement, peuvent vouloir retrouver leur ancienne maison et dans ce cas précis, la fugue a lieu juste après l’arrivée dans le nouveau domicile.
  4. Il arrive aussi malgré tout qu’un chat se perde ou qu’il ait été recueilli par une personne le croyant abandonné, chez qui il décide de rester

COMMENT EVITER LA FUGUE DE SON CHAT ? Retrouver son chat

LE COMPORTEMENT À ADOPTER EN CAS DE FUGUE

FAIRE STÉRILISER SON CHAT 

La principale solution pour remédier à une grande partie des causes de fugue d’un chat est de le faire stériliser. En effet, si votre chat mâle non castré part souvent plus d’une journée et revient blessé ou griffé, c’est qu’à priori qu’il est parti à la recherche d’une femelle en chaleur et qu’il s’est battu avec ses congénères mâles,. Qu’il s’agisse d’une femelle ou d’un mâle, la stérilisation le rendra plus sédentaire.

NE PAS LE GRONDER 

Lorsque votre chat fugueur rentre à la maison, surtout ne le grondez pas, ce qui serait contre-productif. Au contraire, lorsqu’il revient, il doit trouver un lieu accueillant, comportant nourriture, eau fraîche, câlins et jeux. Il peut d’ailleurs être très utile d’installer une chatièrequi permettra à votre matou de rentrer quand il le désirera, évitant ainsi qu’il ne reparte s’il trouve porte close.

LES SOLUTIONS PRODUITS POUR ÉVITER LA FUGUE DU CHAT

LES CLÔTURES ANTI-FUGUE POUR CHAT

Il existe des clôtures anti-fugue pour chat spécialement conçues pour les chats (âgés de plus de 6 mois). Un signal radio est envoyé par un émetteur de clôture sur un fil d’antenne. Le chat porte alors un collier anti-fugue récepteur muni de contacteurs. Il peut ainsi se promener en liberté dans toute la zone autorisée. Lorsqu’il s’approche des limites de cette zone, le collier récepteur émet un bip d’avertissement. S’il pénètre dans la zone interdite, il reçoit une impulsion électrostatique, dans le but  de le faire reculer dans la zone autorisée. Ce produit est toutefois à réserver aux chats non craintifs, non anxieux, qui seront spécialement éduqués pour respecter l’avertissement sonore préalable à la sanction, et avec qui les autres techniques n’ont pas eu gain de cause ou lorsqu’une clôture grillagée n’est pas envisageable.

LES COLLIERS GPS POUR CHAT

Les colliers GPS pour chat sont conçus afin d’enregistrer les données GPS de votre chat pour savoir où il se trouve lorsqu’il s’éloigne de chez vous. La plupart permettent de visualiser les données enregistrées peuvent sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur. La plupart de ces produits incluent un dispositif à accrocher au collier, une application dédiée et un service de traçage même à l’étranger.

UN CHAT PEUT-IL SE PERDRE ? Comment eviter la fugue du chat

La réponse est oui.

DES PHÉROMONES POUR RETROUVER SON CHEMIN ? 

Les chats produisent des substances appelées phéromones ou sémiochimiques pour communiquer avec les animaux ou les personnes qu’ils côtoient, mais également à leur intention dans leur propre lieu de vie ou en émissions involontaires en cas de stress (transport, consultation vétérinaire). Ces phéromones sont sécrétées par des glandes situées sur leurs joues, au niveau de leurs coussinets (entre les doigts), parfois à la base de la queue ainsi que par sur la muqueuse de l’orifice uro-génital et dans les glandes anales.

Ainsi, un chat peut se frotter contre des objets ou des murs, griffer un arbre ou un fauteuil ou envoyer un jet d’urine sur des supports bien choisis, y déposant ainsi des phéromones. Quelques-uns de ces marquages pourraient être des points de repère. En tout cas, ils font partie des éléments qui lui permettent certainement en rentrant, de reconnaître le côté très familier de sa maison et de s’y sentir bien. Un chat d’appartement par exemple, marque son environnement en frottant ses joues contre les meubles lorsqu’il s’y sent à l’aise.

Les phéromones de marquage ne sont pas aujourd’hui l’explication du fait que les chats retrouvent leur chemin : il est vraisemblable que, à l’instar du chien, les reconnaissances visuelles, les parfums de l’endroit (hors marquage) soit suffisants pour le permettre, comme lorsqu’ils se redressent dans la voiture et regardent par la fenêtre à proximité d’un endroit connu, même s’ils ne l’ont pas visité depuis longtemps.

LES LIMITES DES REPÈRES GEOGRAPHIQUES DU CHAT 

Certaines études sur les zones d’exploration des chats qui sortent montrent qu’ils retrouvent bien leur maison dans une zone d’environ 15 km mais que c’est beaucoup plus difficile au-delà.  Cependant, lorsque votre chat chasse une proie ou s’il est très effrayé par un bruit, il est possible qu’il s’éloigne très loin et trop rapidement de sa maison avant d’avoir eu le temps de se repérer. De ce fait, il peut ne pas arriver à retrouver le chemin de son foyer.

COMMENT RETROUVER UN CHAT QUI A FUGUÉ ?

Quelques évidences en cas de perte de votre chat :

  • Recherchez votre chat dans les alentours : faîtes un tour complet de votre quartier en appelant votre chat et en questionnant les personnes à proximité (voisins, commerçants, passants…).
  • Signalez la perte de votre chat : si votre chat est tatoué ou identifié (ce qui est fortement recommandé dès son plus jeune âge), signalez sa perte à l’ICAD, l’organisme chargé de répertorier l’ensemble des identifications. Profitez-en pour vérifier que vos coordonnées (adresse et téléphone) correspondent bien aux informations enregistrées car l’on oublie souvent de les mettre à jour. Informez votre vétérinaire traitant et ses confrères/ consoeurs autour de chez vous, ainsi que les fourrières, refuges, associations
  • Imprimez des affiches : si possible une photo ou à défaut une description détaillée de votre chat et placez-les aux endroits stratégiques : commerces, écoles, …
  • Ne vous découragez pas : il est arrivé, dans de nombreux cas, que des propriétaires retrouvent leur chat plusieurs mois ou années après leur perte.

QUELS COLLIERS GPS POUR CHAT CHOISIR ?

Afin de surveiller au mieux votre chat et de le retrouver lors d’éventuelles fugues, il peut s’avérer très utile de l’équiper d’un collier GPSLes colliers « trackers » permettent une localisation GPS de votre chat, et parfois un suivi en temps réel et périodique de son activité physique. Ils sont plutôt légers, étanches à l’immersion ou au ruissellement et dotés de batteries rechargeables dont l’autonomie peut aller jusqu’à 8 jours. Les données enregistrées sont visualisées sur un smartphone, une tablette ou un ordinateur. Certains services et autres contenus exclusifs constamment mis à jour peuvent être souscrits lors de l’activation de votre forfait : vous pourrez ainsi contrôler la position de votre chat directement sur un plan, noter l’historique de ses déplacements et ainsi avoir où est votre petit félin.

Retrouvez également tous les  produits utilisables pour gérer les troubles du comportement de votre chat sur notre boutique. 

L'équipe vétérinaire du groupe La Compagnie des Animaux

Conseils vétérinaires gratuits en ligne